Une whale non identifiée a déplacé plusieurs centaines de millions de dollars en Bitcoin (BTC) dans la journée d’hier. Elle n’a payé que 374 dollars pour ce colossal transfert. Cela montre l’efficacité du réseau du BTC selon certains commentateurs.

 

468 millions de dollars en BTC transférés

C’est le compte Twitter Whale Alert qui a comme d’habitude détecté ce transfert important :

Traduction : « 49 756 BTC (468 491 827 dollars américains) ont été transférés depuis un portefeuille inconnu vers un portefeuille inconnu. »

La transaction a été inscrite dans le bloc numéro 587601. On ne dispose d’aucune information sur le détenteur de ces BTC, ni sur le destinataire.

 

Ce transfert montre de manière criante les frais peu élevés qui peuvent être retenus par le réseau du Bitcoin. Pour déplacer une somme aussi importante, le réseau n’a en effet pris que l’équivalent de 374 dollars, une somme dérisoire. Qui plus est, ce transfert n’a demandé aucune vérification ou permission, à défaut de se faire instantanément.

Pour mettre tout cela en perspective, The Next Web s’est livré à une comparaison. Le magazine a déterminé quels auraient été les frais si la personne avait envoyé une somme aussi élevée en utilisant TransferWise, un service de transferts de fonds très utilisé aux États-Unis pour les envois internationaux.

Selon eux, TransferWise charge 3 600 dollars pour envoyer un million d’euros à un destinataire. L’envoi de 468 millions de dollars aurait donc généré des frais de transaction de… 1 684 800 USD. L’écart de prix est donc gigantesque quand on le compare au réseau du Bitcoin.

 

L’influence des Bitcoin Whales sur le réseau

Au-delà de souligner l’efficacité du réseau Bitcoin actuel, les whales sont particulièrement surveillées par la crypto-communauté à cause de leur pouvoir disruptif. Leurs mouvements de fonds importants peuvent en effet se répercuter sur les variations de prix du BTC et des altcoins. Une étude de Diar parue en septembre 2018 dévoilait même un chiffre impressionnant. Selon les données disponibles à l’époque, il était estimé que 0.7 % de tous les portefeuilles Bitcoin détenaient 87 % des pièces en circulation. Les whales avaient en effet renforcé leur position en 2018, lors de l’« hiver des cryptos » qui a poussé certains investisseurs à abandonner leurs fonds en Bitcoin.

Ce nombre réduit de portefeuilles pourrait donc avoir une influence capitale sur le cours du BTC, s’ils se décidaient à coordonner leurs actions. Mais cela reste peu probable. Comme nous vous l’expliquions hier, 21 % de tous les Bitcoins sont en effet immobiles depuis plus de 5 ans.

 

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Alain Terieur

Ca n'interpelle personne qu'en toute discrétion, 468 millons de $ puissent etre transferés ? La porte ouverte aux transactions souterraines, blanchiement, etc..Quel progrès !!

Robin Berné

Parce que les banques classiques ne se prêtent pas à ce genre de pratique c’est vrai...

Yoyo

Dans les banques classiques il y a un contrôle sur divers critères comme sur le montant par exemple ou le pays de destination, etc.. Ça évite par exemple le financement du terrorisme.

Jim

On appelle ça la propriété et le droit d'en jouir ! Et faudrais peut être vous rendre compte que vous adoptez le discours des dirigeants de se monde qui se gavent sur votre travail 99% de baisse sur vos transactions bancaire ne vous intéresse pas ? Ça ce n'est pas de l escroquerie peut être ?
Vous devriez étudier sérieusement la question ça vous permettrez de vous rapprocher de la vérité, non pas de colporte ce qui se lit dans les merdias à gogo dont vous faites parti
Bien cordialement