Partager cet article :

 

Le gouvernement irlandais a annoncé un nouveau Master centré autour des technologies blockchain à l’occasion de la Blockchain Ireland Week. L’université Dublin City sera pour l’instant la seule à proposer ce type de diplômes dans le pays. À l’échelle mondiale, de plus en plus de grandes universités et écoles choisissent d’investir dans la formation aux registres distribués.

 

Un premier Master en blockchain pour l’Irlande

Selon le communiqué du gouvernement, c’est un partenariat qui a donné lieu à cette opportunité. « Le programme a été développé par Technology Ireland ICT Skillnet, en collaboration avec Dublin City University. Ce Master en Blockchain et Technologies des Registres Distribués est le premier à apparaître en Irlande. Il sera délivré uniquement à temps partiel. » L’initiative permettra de former de nouveaux ingénieurs qui développeront des outils blockchain. Elle sera épaulée par le hub Blockchain Ireland.

Le Master, qui débutera dès septembre 2019, durera deux ans et ses cours seront en majorité délivrés en ligne. Il est destiné aux professionnels de l’informatique travaillant en République d’Irlande. Les candidatures sont actuellement ouvertes et s’achèveront en juillet 2019.

 

L’Irlande continue sa percée technologique

L’Irlande était déjà parvenue à attirer les plus grandes entreprises de la Tech sur son territoire, grâce à une fiscalité très avantageuse. Elle souhaite maintenant se lancer dans la blockchain comme l’explique le communiqué : « L’Irlande occupe une position de leader en matière de technologie, y compris la technologie liée à la blockchain. Neuf des dix plus grandes entreprises de la Tech américaines opèrent en Irlande, ainsi que neuf des dix plus grosses entreprises mondiales, qui recrutent dans l’industrie de la blockchain. Notre but est d’être proactif pour anticiper et répondre aux besoins de l’industrie et des personnes y travaillant. » Ce processus répond à l’« initiative blockchain » débloquée par le gouvernement depuis un an. Il devrait permettre d’attirer de nouvelles startups sur le territoire.

 

Des formations à la blockchain de plus en plus nombreuses

Les grandes universités sont de plus en plus nombreuses à proposer des formations liées à la technologie des registres distribués. Aux États-Unis, Cornell, le MIT ou Princeton University ont commencé à proposer ce type de cursus. En France, la régulation favorise aussi ce développement, notamment dans les écoles de commerce ou d’ingénieurs. C’est le cas par exemple d’HEC, qui propose un cours depuis janvier 2018. Pour l’instant, il n’existe cependant pas de cursus entièrement dédié à la blockchain dans l’Hexagone. Mais de plus en plus de centres de formation non officiels se sont lancés dans l’aventure, avec notamment des formations express pour devenir développeur blockchain.

 

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdataSite de Marine DebelloirMail de Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar