Ubisoft miserait sur l’utilisation de la blockchain

 

Ubisoft

 

Ubisoft, entreprise française de développement et d’édition de jeux vidéo , quatrième société de jeux vidéo cotée en bourse connue pour les séries de jeux Assassin’s Creed et Far Cry , développerait des fonctionnalités en jeu basées sur la blockchain Ethereum (ETH), d’après Les Échos.

Des sources ont indiqué aux Échos que l’équipe de développement d’Ubisoft était en train de créer un marché basé sur la blockchain pour des objets utilisables en jeu, permettant essentiellement aux utilisateurs d’acheter des produits du jeu en utilisant la blockchain Ethereum, vraisemblablement avec l’utilisation d’un token ERC-721 dédié.

 

L’article des Échos ajoute :

« L’idée est de donner une existence numérique sur la blockchain aux « items » (accessoires) disponibles dans les jeux vidéo ; des contenus que les éditeurs monétisent et qui constituent une manne de plus en plus colossale pour les acteurs du secteur. »

 

Ubisoft déjà dans le domaine depuis un certain temps

L’idée d’intégrer un marché pour les articles en jeu lié à la blockchain n’est pas nouvelle. Plusieurs start-up ont tenté de lancer l’idée à la fin de 2017. Par exemple, l’Enjin Coin (ENJ) est un projet qui permet de créer directement des jeux basés sur leur blockchain en donnant une certaine valeur réelle à des objets en jeu.

Ubisoft a commencé à explorer le potentiel de la technologie blockchain depuis 2018. Mi-2018, Ubisoft a organisé un hackathon appelé Blockchain Heroes et le Strategic Innovation Lab d’Ubisoft a créé un prototype de jeu en blockchain.

 

HashCraft Ubisoft

Image provenant du prototype du jeu HashCraft développé par Ubisoft, tirant parti de l’utilisation de la blockchain

 

Anne Puck, responsable associée de l’initiative blockchain chez Ubisoft, a déclaré ce qui suit à VentureBeat :

« Chez Ubisoft, nous pensons qu’il est crucial de faire partie des pionniers dans la façon dont les joueurs peuvent tirer profit de ce que la blockchain a à offrir. Nous pensons que la blockchain a le potentiel de transformer l’expérience de jeu et peut-être même de donner aux joueurs les moyens d’être de véritables acteurs dans leur monde. C’est pourquoi notre travail consiste à accélérer l’intégration de la blockchain chez Ubisoft avec cette initiative. »

 

Selon Puck, Yves Guillemot, le CEO d’Ubisoft, a suggéré que la technologie de la blockchain serait une « révolution potentielle pour l’industrie du jeu vidéo à l’avenir », soulignant l’intérêt de l’entreprise pour la réalisation d’applications basées sur cette technologie dès le mois d’août de l’année dernière.

Néanmoins, il reste à voir si des réseaux de blockchains comme Ethereum, avec ses limites actuelles concernant le débit de transactions, peuvent traiter une large base d’utilisateurs actifs dans un avenir proche. Cela dit, les communautés de développeurs avancent dans le déploiement de solutions de dimensionnement.

Ubisoft n’envisage pas de lancer formellement des jeux liés de blockchain à court terme en raison de l’incertitude réglementaire concernant les crypto-actifs qui pèsent en France. On espère vivement que le gouvernement trouvera des accords rapidement afin que les initiatives pour les entreprises du pays prises vis-à-vis des cryptomonnaies augmentent.

Reste à savoir si Ubisoft compte créer sa propre blockchain basée sur l’Ethereum ou bien utiliser une technologie déjà existante et déjà connue par une majorité des développeurs.

 


Cet article est traduit de Cointelegraph dans le cadre d’un partenariat entre Cryptoast et ce média international.
Fondé en 2013, Cointelegraph couvre l’actualité des technologies blockchains, des crypto-actifs et des tendances émergentes en matière de fintech.


Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar