Les marchés illégaux de drogues accessibles sur Internet sont en général peu affectés par les événements mondiaux. Mais pour la première fois, la crise du Covid-19 semble avoir un effet marqué sur les transactions en Bitcoin du Dark net, comme le montre une analyse de Chainalysis.

 

Les transactions sur le Darknet habituellement en hausse en temps de crise

Historiquement, les marchés du Dark net tendent en effet à réagir à l’inverse du reste du monde. La valeur de tous les Bitcoins qui transitent vers les marchés noirs du Dark net grimpe en effet souvent lorsque le prix du BTC baisse, comme le montre ce graphique :

Valeur BTC envoyé sur le Dark net

Source : Chainalysis

Ces marchés parallèles sont logiquement moins influencés que les marchés « classiques » par les grands événements. On peut aussi estimer que le marché de la drogue, qui reste le plus important sur le Dark net, profite d’une demande constante de la part des utilisateurs. Voire une augmentation : la détresse psychologique que peut causer une situation de crise aurait tendance à augmenter l’usage de drogues, comme le montrent plusieurs études.

👉 Suivez les dernières nouvelles du cours du BTC

 

Une influence qui n’a jamais été aussi grande

Partant de ce constat, on pourrait penser que la crise du Covid-19, qui touche tous les pays du monde, pourrait conduire plus de personnes à dépenser leurs crypto-monnaies sur le Dark net. Mais c’est l’inverse qui se produit, selon Chainalysis. Les revenus du Dark net ont ainsi plongé depuis le début du mois de mars.

L’étude évoque plusieurs raisons possibles : d’une part, les clients habituels peuvent choisir de s’abstenir d’acheter de la drogue à cause des risques de santé. Il est également possible que les vendeurs aient ralenti le rythme, de peur de voir le BTC chuter encore plus bas. Mais cela peut aussi être une question d’approvisionnement : certains cartels auraient ainsi du mal à se faire livrer du fentanyl, qui vient habituellement de Chine. La réouverture progressive des services chinois pourrait donc faire remonter le nombre de transactions illégales sur le Dark net. Cela prouve en tout cas une fois de plus le caractère sans précédent de la crise du Covid-19, qui touche tous les aspects de l’économie, légaux ou non.

👉 A lire également : Achats de drogues sur le Dark net : des transactions en hausse en 2019

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments