Suisse : le groupe boursier national SIX lance un stablecoin adossé au franc suisse

Francs suisses

 

Le groupe boursier SIX, qui gère la Bourse nationale suisse, a confirmé être en train de lancer un stablecoin adossé au franc suisse (CHF), selon les informations de CoinDesk. Le token devrait servir à faciliter les transactions qui ont lieu sur le Six Digital Exchange (SDX). La Suisse continue sa percée dans le monde des crypto-actifs, auxquels elle est historiquement très favorable.

 

Digitaliser les CHF

C’est un porte-parole de SIX qui a confirmé la nouvelle auprès de CoinDesk : « Oui, nous travaillons actuellement sur un stablecoin CHF – c’est-à-dire en franc suisse. » Il est possible que le stablecoin soit utilisé exclusivement en interne, pour faire fonctionner le SDX. Il pourrait aussi être lancé globalement et serait alors tradable tout comme le Tether (USDT) ou le TrueGBP de TrustToken.

Ce n’est pas la première avancée de SIX dans le monde des cryptodevises. Le lancement de SDX a permis à la Bourse suisse de s’initier aux actifs numériques et à leurs échanges. L’organisation avait également montré son intérêt pour les security token offerings (STO), une forme d’ICO dans laquelle les jetons sont identifiés comme des titres de la société émettrice.

 

Suisse et cryptos : une histoire d’amour qui dure

Ces derniers mois, on avait pu voir que franc suisse et cryptos commençaient à s’associer. En septembre 2018, la startup Alprockz avait créé le Rockz (RKZ), un stablecoin adossé au franc suisse à 90 %. En novembre, c’était l’entreprise Smart Valor qui avait annoncé la sortie d’un altcoin similaire, le CHFt. La fiabilité du CHF en fait un partenaire de choix pour les stablecoins, qui ont besoin d’une monnaie très stable pour diminuer au maximum la volatilité des cours.

Plus globalement, la Suisse fait figure de « crypto-nation » de pointe au sein d’une Europe qui peine parfois à prendre le train en marche. Dans les grandes villes, de plus en plus de points de vente acceptent le Bitcoin (BTC) et parfois des altcoins. La ville de Zoug est quant à elle parvenue à s’imposer comme un hub d’ampleur dans le monde des cryptodevises. Elle héberge de nombreuses startups innovantes grâce à la fiscalité avantageuse qui y est appliquée. Dans l’ensemble, le gouvernement est extrêmement favorable aux cryptos, qu’il voit comme des technologies d’avenir.

 

Ce que cela montre, c’est que cryptodevises et banques peuvent faire bon ménage. On a souvent opposé le secteur bancaire aux altcoins. Mais la Suisse prouve qu’on peut être un pays très réputé pour ses systèmes bancaires, tout en parvenant à intégrer les cryptos. La France pourrait en prendre de la graine…

 

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar