SIMBA Chain, une plateforme de SCaaS (Smart-Contract-as-a-Service) qui permet à ses utilisateurs de déployer rapidement des applications décentralisées (dapps) et d'autres services blockchain, a annoncé le 13 janvier avoir conclu un financement initial de 1,5 million de dollars.

 

La startup blockchain de l'armée américaine

De nombreuses sociétés de capital-risque habitué à financer des projets blockchains ont participé à la ronde de financement de la startup, notamment Elevate Ventures, Pit Road Fund et First Source Capital.

SIMBA Chain a été créée en 2017 à la suite d'une subvention accordée par la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA), une agence du département de la Défense des États-Unis chargée de la recherche et développement des nouvelles technologies destinées à un usage militaire, au Centre d'informatique de recherche de l'Université de Notre Dame dans l'Indiana.

La DARPA avait subventionné la création de SIMBA Chain afin que l'équipe développe une plateforme de communication et de transaction sécurisée et inviolable pour l'armée américaine.

Le Commandement des systèmes aéronavals (NAVAIR) qui assure le service de soutien matériel des aéronefs et des systèmes d'armes aéroportés pour la marine serait également l'un des clients de SIMBA Chain.

 

Un futur poids lourd de l'industrie ?

La startup a déclaré qu'elle prévoyait d'utiliser ces financements pour embaucher du personnel additionnel pour le marketing et de développement afin d'accélérer son implantation sur le marché et de soutenir l'exécution initiale d'un certain nombre de contrats gouvernementaux importants, dont un avec l'USAF, la branche aérienne des Forces armées des États-Unis.

Le cofondateur de SIMBA Chain, Joel Neidig, est particulièrement satisfait de ses récentes réalisations. Il a créé la startup avec Jarek Nabrzyski et Ian Taylor, qui sont membres du corps professoral de l'Université de Notre Dame. Selon lui, SIMBA Chain constitue un moyen pour les autorités gouvernementales d'identifier et d'éliminer les acteurs malhonnêtes de l'industrie mondiale de la blockchain.

Avec la clôture du premier cycle de financement, Joel Neidig est enthousiaste quant à ce que 2020 réserve à son entreprise :

En 2019, nous avons procédé à quelques recrutements stratégiques et participé à des événements clés de l'industrie comme la conférence Inspire de Microsoft qui a lancé SIMBA Chain auprès des détaillants de Microsoft [...]. Maintenant, il est temps de grandir.

Dans le cadre de ce financement, Bryan Ritchie se joindra au conseil d'administration SIMBA Chain. Il dirige le centre d'innovation de l'Université de Notre-Dame et compte bien faire de cette dernière un pôle d'innovation dans le domaine à l'échelle nationale :

Notre Dame est déterminée à devenir l'une des principales universités du pays en matière d'entrepreneuriat et a engagé des ressources importantes pour faire progresser le corps professoral, les étudiants, les anciens élèves et les startups de la région en ce qui concerne la technologie blockchain.

👉 À lire sur le même thème : l'Université de Carnegie Mellon reçoit $4M pour la recherche sur la finance décentralisée.

 

En seulement 3 années d'existence, SIMBA Chain a conclut plusieurs partenariats avec de nombreuses agences appartenant à l'armée américaine. Avec la signature de nombreux contrats avec des clients aussi particuliers et intransigeants sur la qualité des services tiers qu'ils utilisent, la startup pourrait s'offrir une certaine notoriété dans l'industrie à l'échelle mondiale.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments