Alors qu'une grande majorité des passionnés de cryptomonnaies semblent vanter Ethereum et la manière dont le hard fork « London » va pousser encore plus haut la valeur du réseau, des rapports ont récemment fait surface, suggérant que la très attendue mise à niveau Taproot (BIP 341) de Bitcoin sera également mise en ligne d'ici la fin de cette année.

 

Qu'est-ce que Taproot ?

Taproot est un projet d’amélioration du réseau Bitcoin permettant la programmation de contrats autonomes qui préservent la confidentialité des participants. Pour se faire, le protocole utilise des méthodes cryptographiques nommées les arbres de MerkleMAST ») et l'agrégation des clés permise par les signatures de Schnorr (MuSig), une méthode de signature alternative à l'ECDSA actuellement sollicitée sur le réseau.

Introduite par Gregory Maxwell en janvier 2018, la conception du BIP (Bitcoin Improvement Proposal) 341, nommé Taproot, a depuis été approfondie par les développeurs de Bitcoin Core. Ainsi, le 6 mai dernier, le développeur Pieter Wuille a publié deux BIP concernant cette optimisation: l'un portant sur Taproot, et l'autre sur le langage Tapscript qui définit les termes des scripts utilisés afin d'exécuter Taproot. Ce dernier sera prochainement implémenté dans Bitcoin avec les signatures de Schnorr, probablement en 2020.

👉 Pour aller plus loin sur Taproot, Cryptoast te propose un article détaillé sur le sujet.

La validation de Taproot par les mineurs

Pour mettre en œuvre cette implémentation, la proposition doit passer un test majeur : le « SpeedyTrial ». Le protocole alloue une fenêtre d'activation de trois mois, période pendant laquelle le réseau nécessite un certain seuil de mineurs pour signaler la mise à niveau ; si ce seuil est atteint, la racine pivotante (Taproot) sera « verrouillée » et s'activera en novembre de cette année.

Les mineurs doivent mettre à jour leurs nœuds du réseau avec cette compatibilité et signaler leur approbation de Taproot s'ils l’acceptent. Selon le consensus de la communauté Bitcoin, l'activation de Taproot ne recevra le feu vert que si 90% de tous les blocs minés incluent un signal d'activation.

Plus précisément, l'accord de consensus doit avoir lieu pendant l'une des périodes de difficulté, d’une taille de 2016 blocs, afin que la mise à niveau du réseau puisse se dérouler comme prévu en novembre. Si, à ce moment, plus de 90% des mineurs signalent leur approbation à Taproot, le soft fork sera mis en œuvre en novembre de cette année. Le premier bloc signalé pour Taproot était le bloc 681458, miné par SlushPool le 2 mai 2021.

À cet égard, de nombreuses pools de minage Bitcoin semblent déjà signaler leur soutien à l'activation de Taproot. Au moment d'écrire ces lignes, les données disponibles sur Taproot.watch, un site Web conçu par le développeur principal de Bitcoin Hampus Sjöberg, annonce une signalisation Taproot représentée par environ 58% du hashrate total de BTC.

En date du 11 mai, un total de 669 blocs de signalisation ont émergé dans la fenêtre actuelle, tandis que les mineurs responsables de 1036 blocs ont choisi de ne pas s’inclure à la validation. Les votes « Non » émis par ces mineurs représentent actuellement 51% des 2016 blocs de la fenêtre de difficulté actuelle.

Certaines pools qui ont jusqu'à présent voté contre l'activation incluent de grands noms tels que Poolin, Binance Pool, BTC.com, viaBTC et HuobiBTC, tandis que de nombreux votes positifs proviennent de pools de minages très influentes telles que AntPool et F2Pool.

De plus, la nouvelle version de Bitcoin Core, Bitcoin Core 0.21.0 est disponible depuis janvier 2021. Taproot et les signatures Schnoor sont d’ores et déjà incluses dans cette nouvelle version mais ne sont pas encore déployées sur le réseau principal. Toutefois, il est possible d’effectuer des expérimentations avec Taproot via Signet, une nouvelle variante du «testnet» utilisée par les développeurs.

Un consensus encore discuté

Pendant que les communautés de mineurs se positionnent petit à petit pour la validation ou l'invalidation du protocole, certains observateurs craignent que l’implémentation de Taproot ne soit aussi sulfureuse que celle de SegWit en 2017. D’autres craignent même qu’elle n’ait jamais lieu.

Un débat de longue date a refait surface lorsque le développeur Luke Dashjr a critiqué le Speedy Trial. Ce débat porte sur la détermination des prérogatives liées au lancement de Taproot : à qui revient-elle ? Les mineurs qui créent les blocs ou les nœuds qui valident les transactions ? Un développeur a averti que le questionnement offert par Luke Dashjr pourrait conduire à une scission de la blockchain Bitcoin, avec deux versions fonctionnant en parallèle, hypothèse déjà mentionnée durant le débat houleux concernant SegWit.

Malgré les tensions, beaucoup sont optimistes quant à l’activation de la mise à jour cette année et aux améliorations que Taproot offrira aux utilisateurs du réseau Bitcoin.

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Bela Le Tiec

twitter-soothsayerdata

Son texte favori : A Cypherpunk's Manifesto.

Son émission phare : Thinkerview.

Son artiste préféré : Daft Punk.

Son objectif : contribuer à l'éducation de ses contemporains en matière de blockchain et de réseaux distribués.
Tous les articles de Bela Le Tiec.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments