Partager cet article :

 

Le fournisseur d’antivirus Kaspersky a récemment dévoilé les chiffres d’une enquête sur les actifs virtuels. Il indique que le nombre d’utilisateurs cryptos a doublé au cours de l’année dernière, bien que la confiance dans les altcoins ait été entamée par les attaques. Le rapport pointe également un manque de transparence et d’informations sur le monde des crypto-monnaies, qu’il incite à corriger pour favoriser l’adoption massive.

 

19 % d’utilisateurs cryptos en 2018

Kaspersky dévoile dans ce rapport des résultats de sondages effectués auprès de ses utilisateurs sur leur usage et leur opinion des cryptodevises. Plus de 13 400 utilisateurs de 22 pays différents ont ainsi été interrogés. Ce qui en ressort en premier lieu, c’est que le nombre de personnes possédant des cryptos a progressé : 19 % en 2018, ce qui représente le double des chiffres enregistrés l’an dernier.

Les données de Kaspersky montrent également un intérêt pour le futur des cryptos. Selon le rapport, 14 % des personnes qui n’en possèdent pas encore prévoient d’utiliser des crypto-monnaies à l’avenir. Une portion importante des utilisateurs interrogés estime cependant que les actifs numériques représentent une mode vouée à disparaître (35 %).

 

Comprendre les cryptos : un enjeu clef

Ce que traduit ce rapport, c’est aussi un certain manque de connaissances de la part des utilisateurs Kaspersky. Seuls 10 % des interrogés disent comprendre entièrement le fonctionnement des cryptodevises. Selon le rapport, cette opacité et la volatilité pourraient empêcher de nouveaux utilisateurs d’adopter des moyens de paiement virtuels. « Presque un tiers (31 %) des personnes interrogées indiquent qu’ils pensent que les cryptodevises sont assez volatiles, et qu’elles ont besoin de stabilité avant de pouvoir être utilisées. Il en résulte que seul un cinquième (19 %) des personnes les utilisent pour des paiements mensuels. »

Ce problème est malheureusement courant dans le monde des actifs virtuels. Leur complexité, leur nombre grandissant et les technologies qui les sous-tendent sont souvent vus comme trop difficiles à appréhender pour la population globale. Des initiatives comme Coinbase Earn ont cependant vu le jour pour essayer de démocratiser les cryptodevises, avec un succès mitigé. L'adoption massive viendra donc en premier lieu de l'éducation, une gageure pour un domaine aussi vaste.

 

Le rapport de Kaspersky semble cependant optimiste sur l’avenir à long terme des cryptos : « Il ne fait aucun doute qu’à mesure que les exchanges deviendront certifiés, les consommateurs seront prêts à se lancer et à investir leur argent. » Peut-être que le nouveau « bull run » du Bitcoin (BTC), qui s’est récemment stabilisé au-dessus de 11 000 dollars, permettra d’accélérer cet intérêt du grand public.

 

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdataSite de Marine DebelloirMail de Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar