Un ex-sénateur américain qui participe à une arnaque aux cryptos, et qui se fait aider par une pseudo-mystique se définissant comme un « ange incarné » : c’est l’histoire crypto du jour, et elle promet d’être rocambolesque dans ses développements...

 

L'ex-sénateur américain qui promouvait une arnaque aux cryptos

La nouvelle, qui a été rapportée par le média américain CoinTelegraph, a de quoi surprendre. Un juge du Texas a lancé un mandat d’arrêt à l’encontre de David Schmidt, un ex-sénateur républicain, ainsi que son complice présumé, Robert Dunlap. Les deux hommes avaient été sommés de comparaître – par visioconférence, à cause de la crise du Covid-19 – mais ne s’étaient jamais présentés devant le juge.

Il faut noter que le juge aurait pu simplement forcer les deux hommes à payer une amende, mais qu’il a estimé que ça ne serait pas assez contraignant pour eux : « [L’amende] n’aurait pas été particulièrement pénible ou efficace », en raison de la fortune dont disposent les deux hommes.

 

L'arnaque Meta 1 Coin

L’arnaque était basée sur un faux token, le « Meta 1 Coin ». Elle proposait aux investisseurs des pièces soi-disant adossées à des réserves importantes, c’est-à-dire 1 milliard de dollars de pièces d’arts, ou 2 milliards de dollars d’or. Les arnaqueurs recevaient l’argent des victimes, alors qu’aucun token de Meta 1 Coin n’existait réellement.

C’est une stratégie basique, mais apparemment efficace : les malfaiteurs auraient réussi à soutirer 4.3 millions de dollars grâce à ce scam. Et ils se sont avérés inarrêtables : le 16 mars, la Security and Exchange Committee (SEC) avait gelé les actifs de la « crypto-monnaie », mais l’ex-sénateur et ses comparses ont continué à faire la promotion du Meta 1 Coin.

D’où la décision d’arrêter deux des trois personnes concernées, selon le Juge : « S’ils sont incarcérés, Dunlap et Schmidt ne pourront pas continuer les opérations de Meta 1, ni créer des vidéos de marketing ou envoyer des emails à leurs investisseurs supposés ».

👉 À lire également : Ripple poursuit YouTube pour ne pas avoir mis fin aux faux giveaways de XRP

 

Des malfaiteurs rocambolesques

David Schmidt n’est pas entièrement étranger aux accusations de malversations. L’homme avait déjà été pris la main dans le sac lors d’une tentative de réélection : il avait dépensé 40 000 dollars censés être réservés à la campagne… Et avait dû s’acquitter d’une amende de 10 000 dollars.

Quant à Nicole Bowdler, la troisième personne accusée, qui ne fait pas l’objet d’un mandat d’arrêt, elle est considérée comme la dernière pièce du puzzle Meta 1 Coin. Et elle s’avère tout aussi romanesque. Elle se présentait aux investisseurs comme un « Ange terrestre incarné pour aider l’humanité », et utilisait son « expertise psychique » pour communiquer avec les anges et voir l’avenir… Autant vous dire qu’on suivra avec attention les prochains développements de cette folle histoire !

👉 Découvrez notre guide sur les arnaques aux cryptos les plus courantes

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdataSite de Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments