Cet article est écrit dans le cadre d’un partenariat avec Radix DLT

Qu'est-ce que Radix ?

Le secteur de la finance décentralisée (DeFi) s'est développé à une vitesse folle au cours des derniers mois, et cette soudaine et rapide progression a rapidement atteint ses limites. La grande majorité des protocoles étant basés sur le réseau Ethereum, celui-ci n'est plus capable de fournir un service correct aux utilisateurs : hausse des frais, augmentation de la durée des transactions, etc.

C'est dans ce contexte que le projet Radix est né, un protocole blockchain de couche 1 qui se destine à accueillir des applications de la DeFi, sans que celles-ci ne soient limitées dans leurs actions comme sur Ethereum.

La plateforme Radix se définit comme une combinaison de 4 technologies de base qui résolvent, couche par couche, les 4 principaux obstacles à la croissance de la DeFi :

Obstacles à la croissance de la DeFi Couches de la plateforme Technologies de Radix
mettre à l'échelle les dApps Consensus Cerberus
Éviter les piratages et les failles des smart contracts Environnement de développement Radix Engine
Construire plus rapidement des dApps interopérables « Briques Lego » de la DeFi Component Catalog
Inciter une communauté de développement décentralisée Ecosystème de développement Developer Royalties

Cerberus est l'algorithme de consensus de Radix, que l'équipe désigne comme « un grand livre unique pré-éclaté et utilise un nouveau processus de consensus appelé braiding [tressage] ». Davantage de détails techniques sur Cerberus sont décrits dans son whitepaper.

Pour inciter les développeurs d'applications DeFi à rejoindre le réseau, la composante Developer Royalties récompense ceux qui contribuent à la croissance du réseau.

D'après le whitepaper de Radix, il résulte de la combinaison de ces composantes une plateforme où les transactions sont rapides, peu coûteuses et sûres, où « la scalabilité est illimitée » et les connexions entre les applications sans frictions, où les dApps peuvent être construites rapidement.

👉 Lisez le whitepaper de Radix pour en savoir plus sur le fonctionnement du protocole

Une collaboration avec Chainlink

Pour obtenir des données fiables des marchés, Radix a récemment conclut une collaboration avec Chainlink, le célèbre projet fournissant des oracles de prix.

Grâce aux flux de prix de Chainlink, les développeurs de Radix peuvent mettre au point une large gamme d'applications DeFi, telles que des produits de prêts décentralisés, des services automatisés de gestion d'actifs, des produits dérivés reposant sur les mouvements d'actifs sous-jacents, en bien d'autres.

Le token E-RADIX (eXRD) et ses cas d'utilisation

Première étape, une version ERC20 du RADIX

Comme tout projet DeFi, Radix s'accompagne d'un token pour appuyer son écosystème, le RADIX. Avant que le mainnet de Radix ne soit lancé, une version du token répondant au standard ERC20 d'Ethereum sera distribuée, le E-RADIX (eXRD).

C'est notamment ce token ERC-20 qui est sujet à l'ICO du projet Radix. Pour l'équipe, la vente du token E-RADIX est destinée à atteindre un haut degré de décentralisation et à promouvoir la distribution par le staking, avant la mise en service du mainnet du protocole Radix.

« Comme les tokens ERC20 sont l'un des types de tokens les plus couramment émis, la génération d'un token ERC20 est également destinée à faciliter une intégration plus rapide dans l'écosystème DeFi existant sur Ethereum, les infrastructures telles que les échanges, et les services tels que les portefeuilles, » souligne l'équipe du projet.

Dès que le mainnet de Radix sera opérationnel, la version ERC20 du token sera échangeable avec un ratio 1:1 contre des tokens RADIX natifs.

Une mise en circulation plutôt particulière

Contrairement à d'autres projets où de nouveaux tokens sont générés lors de la création d'un bloc, le token suit un modèle d'émission assez unique en son genre. Afin d'améliorer l'équilibre entre l'offre et la demande du token sur les marchés, le nombre de RADIX mis en circulation est fonction du prix de l'actif.

En quelques mots, de nouveaux tokens sont émis à chaque fois qu'un palier prédéfini de son cours est passé. Tous les 0,02$5% de l'approvisionnement en tokens RADIX est émis. Le processus démarre à 0,05 $, avec 5% des tokens en circulation et se terminera lorsque le RADIX franchira le seuil des 0,43 $ :

Prix à franchir Part des tokens émis Quantité de tokens émise Valeur des eXRD en circulation
/A 1% 42 000 000 1 638 000 $
0,05 $ 5% 210 000 000 10 500 000 $
0,07 $ 10% 420 000 000 29 400 000 $
... ... ... ...
0,39 $ 90% 3 780 000 000 1 474 200000 $
0,41 $ 95% 3 990 000 000 1 635 900 000 $
0,43 $ 100% 4 200 000 000 1 806 000 000 $

Un token de plus en plus rare

Une fois que le mainnet de Radix sera déployé, les opérateurs de nœuds pourront devenir des validateurs du réseau, en procédant au staking de leurs tokens.

Ceux-ci sont encouragés à le faire en raison des récompenses de staking leur étant distribué à chaque nouveau palier de prix atteint.

En outre, toutes les opérations du réseau sont soumises à des frais, payés en RADIX. Une fois qu'une opération sur le réseau est validée, les frais engagés sont brûlés. Ainsi, plus le réseau est utilisé, plus la fréquence de brûlage des tokens RADIX est importante, ce qui diminue l'offre en circulation.

👉 Pour en savoir plus, consultez le whitepaper dédié à l'économie du RADIX

Déroulement de l'ICO de Radix

La vente initiale des tokens eXRD débute aujourd'hui, le 8 octobre 2020, à 20h00 heure de Paris. Celle-ci se déroulera jusqu'à ce que tous les tokens destinés à la levée de fonds soient vendus, ou jusqu'au 10 novembre prochain à 20h00.

Au total, 642 millions de tokens E-ERADIX seront disponibles à l'achat, au prix de 0,039 $ par token. L'équipe de Radix souhaite ainsi lever près de 25 millions de dollars pour son projet.

La participation à l'ICO de l'eXRD est soumise à un investissement minimum de 5 000 dollars (4 250 euros) et au maximum de 2 millions de dollars (1,7 million d'euros). Notez que seuls l'Ether (ETH) et le stablecoin USDC sont acceptés lors de cette levée de fonds.

Enfin, pour être éligible à l'achat de tokens eXRD, la complétion d'une procédure de vérification d'identité (KYC) est nécessaire. Le processus passe par Altcoinomy, une startup basée en Suisse fournissant des solutions de KYC.

Notez que les tokens eXRD ne peuvent être achetés que via le « Radix Token Portal », la plateforme officielle dédiée à l'ICO. Si ce projet vous intéresse et que vous envisagez de participer à son ICO, l'équipe recommande vivement de n'envoyer des fonds qu'à partir d'un portefeuille vous appartenant, et non depuis des fonds détenus sur un exchange.

Participez à l'ICO de Radix »

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments