Les victimes du hack de Mt. Gox devront encore attendre un long moment avant de pouvoir espérer se faire rembourser une partie de leurs fonds. Après des années de luttes juridiques, les victimes du hack de Mt Gox ont été en mesure de déposer une demande de remboursement de leurs investissements jusqu'au 29 octobre.

 

Des remboursements de nouveau reportés

Dans un communiqué de presse du 28 octobre, Nobuaki Kobayashi, membre du conseil d'administration de la plateforme aujourd'hui disparue, a déclaré qu'il voulait prolonger la date limite jusqu'au 31 mars 2020, en raison d'un grand nombre de réclamations non agréées. Les premiers résultats et les moyens de remboursements seront par ailleurs communiqués aux personnes concernées d'ici quelques semaines. Il a déclaré dans le communiqué :

 Un grand nombre de demandes de remboursement que l'administrateur a entièrement ou partiellement désapprouvées demeurent indéterminées parce qu'elles font l'objet d'un recours relatif à la révision des réclamations.  

Il a conclu en précisant :

 Compte tenu de ce qui précède, l'administrateur de la réhabilitation a déposé une requête pour demander une prolongation de la date limite de soumission d'un plan de réhabilitation au tribunal du district de Tokyo.

 

Un jour impossible à oublier

L'été dernier, Mt. Gox a informé les utilisateurs de la plateforme sur le processus de remboursement, et a ainsi mis en ligne un outil pour le dépôt des demandes. L'exchange sera en mesure de rembourser l'équivalent de 1 milliard de dollars.

Mt. Gox était à son époque le plus grand des exchanges en termes de volumes et était la source du traitement de 80 % de l'approvisionnement total du Bitcoin (BTC) sur le marché. La plateforme a fermé ses portes en février 2014 suite au vol de la majorité de ses bitcoins stockés dans ses wallets.

À cette date qui restera gravée dans l'histoire du Bitcoin, ce sont 850 000 bitcoins qui se sont envolés, soit aujourd'hui l'équivalent de 7,5 milliards de dollars. L'importante quantité de 200 000 bitcoins avait néanmoins été retrouvée par la suite sur des wallets « oubliés » de l'exchange.

 

Le chemin semble encore long pour les 24 000 personnes qui ont malheureusement été victimes du plus important hack de l'histoire du Bitcoin. Les administrations doivent aussi prendre leurs précautions face aux fausses déclarations qu'elles peuvent recevoir, de quoi rallonger encore le temps avant l'indemnisation des véritables anciens clients.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments