USD, EUR, GBP… Comment sera adossée Libra ?

USD, EUR, GBP… Comment sera adossée Libra ?

 

Facebook a récemment communiqué plus en détail sur les monnaies FIAT qui viendront adosser son stablecoin Libra. On connaît maintenant les parts que chacune d’entre elles occupera.

 

La Libra : adossée par 5 monnaies FIAT

Comme nous vous l’expliquions en début de mois, le stablecoin de Facebook avait précisé quelles devises viendraient adosser sa valeur. On savait que le dollar américain (USD), l’euro (EUR), le yen (JPY), la livre britannique (GBP) ainsi que le dollar de Singapour (SGD) feraient partie de cet ensemble de monnaies censées stabiliser le Libra, mais on ne savait pas à quelle hauteur. Un article du Spiegel rapporté par CoinDesk est cependant venu éclairer le sujet au cours du week-end.

Libra sera adossée en majorité par le dollar, à hauteur de 50%. La seconde monnaie FIAT qui l’adossera sera l’euro (18%), puis le yen (14%), la livre britannique (11%) et enfin le dollar de Singapour à 7%. Comme anticipé, le yuan chinois ne fait pour l’instant pas partie de cette variété de devises. Cette courte liste pourrait cependant évoluer. La Libra Association pourrait en effet décider d’ajouter des devises à cet ensemble, à mesure que le stablecoin évolue.

 

Facebook continue le développement de Libra

Facebook semble particulièrement attentif aux critiques qui pleuvent sur son projet d’altcoin, mais il continue à le développer. En fin de semaine dernière, nous apprenions ainsi que le réseau social avait acquis la startup ServiceFriends. Elle lui permettra de proposer un bot de messagerie pour le service client de Calibra, le wallet qui servira à stocker des Libras.

La même semaine, c’est le patron de Facebook en personne qui avait fait le tour des popotes pour essayer de rallier à sa cause des politiques encore extrêmement méfiants. Il a dîné avec des Démocrates à Washington, puis s’est adressé au Sénateur Josh Hawley, qui est particulièrement remonté contre le stablecoin. Pour l’instant, les résultats sont mitigés. Et la grogne anti-Libra s’est propagée à l’Europe. En France, le ministre des Finances Bruno LeMaire a été particulièrement virulent à l’encontre du projet. Avec son homologue allemand, il a annoncé que le Libra ne serait tout simplement pas accepté sur le territoire.

 

Quoi qu’il en soit, le développement de Libra ne semble pas freiné par ces oppositions. Il y a fort à parier que sans approbation de la part de ces pays, le stablecoin de Facebook se lancera dans d’autres territoires plus tolérants, en espérant convaincre les USA, la France et les autres à l’usure.

 

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Top 5 des cryptomonnaies les plus performantes en janvier 2023

Top 5 des cryptomonnaies les plus performantes en janvier 2023

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée