Les investissements dans la blockchain sont en nette chute cette année

Technologies de la blockchain

 

Les investissements dans les startups de la blockchain ont fortement chuté en 2019 selon les données de CB Insights rapportées par Bloomberg. Cela montre une certaine frilosité des investisseurs après l’« hiver des cryptos » qui a eu lieu en 2018.

 

Des investissements en blockchain qui chutent par rapport à 2018

Le rapport de CB Insights a compilé les investissements en capital-risque qui ont été effectués dans le domaine de la blockchain. Depuis le début de l’année 2018, 784 millions de dollars ont été injectés dans les startups, grâce à 227 accords. Si on projette ce rythme d’investissement sur toute l’année 2019, on pourrait atteindre 1,6 milliard de dollars pour les investissements totaux d’ici à décembre. C’est un chiffre bien moins élevé que celui de 2018, où 4.1 milliards avaient été apportés aux entreprises de la blockchain.

Ce sont les startups les plus anciennes qui accusent le coup, alors que les plus jeunes pousses s’en tirent globalement mieux selon les données proposées. Quant aux investissements venant directement de sociétés, ils connaîtraient un déclin encore plus marqué.

 

Pourquoi investit-on moins dans les startups de la blockchain ?

L’enthousiasme qui a précédé les investissements de 2018 était encore basé sur la hausse incroyable du prix du Bitcoin (BTC) et des altcoins. Il est donc possible que cette baisse de régime corresponde à la méfiance qu’a suscitée une année 2018 globalement très morose. Si cela s’avère vrai, il est possible que le chiffre des investissements remonte dans les mois à venir, si le « bull run » qu’a connu le BTC récemment parvient à perdurer.

Il faut également noter que ces investissements sont pour l’instant basés en grande partie aux États-Unis. Les données de CB Insights indiquent ainsi que 40 % des investissements mondiaux viennent des États-Unis. 15 % viennent de Chine et 8 % du Royaume-Uni. Mais la deuxième plus grande catégorie, « Autre pays », représente 30 %.

Les développements qu’on a pu voir récemment aux États-Unis peuvent aussi avoir contribué à ce manque de confiance de la part des investisseurs. Mais l’Europe, et la France en particulier pourraient être différentes. Comme nous vous le rapportions récemment, l’Autorité des Marchés Financiers a mis en place un cadre réglementaire novateur pour les ICO. Ce type d’initiatives pourrait donc permettre aux startups cryptos de recevoir de nouveaux investissements.

 

En attendant, il leur reste à prouver qu’elles peuvent livrer des outils innovants et transformer leurs projets novateurs en solutions concrètes. Beaucoup d’entre elles sont en effet encore en phase de construction. L’arrivée de grands noms de la Tech dans le domaine des altcoins pourrait également leur donner un coup de pouce.

 

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar