Le MIT publie un article intitulé : Détruisons le Bitcoin

 

Le MIT Technology Review du Massachusetts Institute of Technology a publié un article intitulé «Détruisons le Bitcoin», qui présente trois façons d’éliminer le roi des crypto-actifs.

 


 

Attaque du gouvernement

Selon les analystes qui ont rédigé la publication, la création d’une monnaie numérique nationale sur la base du Système Fédéral de Réserve (FED), un “Fedcoin”, entraînerait la destitution du Bitcoin de son trône. Dans cette blockchain Fedcoin, des institutions financières certifiées et de confiance (telles que J.P. Morgan, Chase et Bank of America) agiraient comme des nœuds autorisés, qui remplaceront le modèle des réseaux P2P.

 

💬 « Disons, dans un avenir lointain, dans lequel vous devrez toujours payer des impôts. Et bien, vous ne remplirez aucune déclaration, parce qu’un l’algorithme s’occupera de venir ponctionner le montant de vos impôts directement dans votre portefeuille électronique et en Fedcoins »

 

Ce concept a été décrit par David Andolfatto, chercheur et vice président de Saint-Louis FED et complété par Sahil Gupta, de l’Université de Yale . Ce dernier est convaincu que la monnaie numérique, derrière laquelle se trouve la banque centrale, peut rendre le réseau de paiement sur la blockchain beaucoup plus efficace et plus rapide, tout en économisant des fonds importants.

De plus, la banque centrale canadienne a mis au point en 2016 une simulation d’un tel système sur Ethereum, afin d’évaluer la “faisabilité” et les perspectives de ce secteur d’activité.

 

Offensive de Facebook

Facebook est le plus grand réseau social au monde avec plus de 2 milliards d’utilisateurs actifs par mois. Comme Telegram, la société pourrait décider d’émettre sa propre monnaie numérique ou d’aller encore plus loin : créer un portefeuille Bitcoin pour chaque utilisateur.

Tous les utilisateurs de Facebook seraient alors récompensés en bitcoins pour l’affichage de contenu publicitaire, ou alors, ils pourraient utiliser le réseau social sans publicité s’ils permettent à la société Facebook d’utiliser la puissance de calcul de leurs ordinateurs pour miner de la crypto-monnaie.

 

💬 « Si l’entreprise parvenait à convaincre la plupart des bitcoiners (utilisateurs de bitcoins) et des mineurs d’utiliser un client Bitcoin spécifique à Facebook, alors le réseau social serait en mesure de redéfinir les règles du jeu et transformerait le Bitcoin en une version édulcorée de Fedcoin »

 

Apparition de nouvelles crypto-monnaies

Nous constatons aujourd’hui la création de nombreuses nouvelles monnaies numériques pour toutes sortes de cas spécifiques : achat d’un téléphone, d’une société, d’une voiture, de produits dans un magasin, paiement de services de base… Ces créations à la pelle pourraient, selon les analyses de la publication, faire perdre de sa superbe au Bitcoin. De plus, de nombreuses entreprises sont déjà en train de créer leurs propres tokens, ce qui indique que ce scénario est déjà en marche aujourd’hui.

Dans ce cas, l’avantage évident de Bitcoin serait son caractère pseudonyme et son aptitude à résister à toute forme de censure, bien que, selon Edward Snowden, la National Security Agency (NSA) soit déjà étroitement impliquée dans l’identification personnelle des utilisateurs de Bitcoin.

Les auteurs de la publication sont convaincus que, si la crypto-monnaie sera largement plébiscitée et utilisée dans un avenir proche, ce seront les masses, et non les early adopters (premiers adeptes) de Bitcoin, qui détermineront l’avenir du roi des crypto-actifs.

 

J’espère que cet article vous a plu N’hésitez pas à réagir dans la rubrique commentaires et à vous abonner à la newsletter 🙂



Auteur

Nicolas est passionné par l’univers de la blockchain et des crypto-actifs. Il possède un channel Telegram sur lequel il publie quotidiennement des articles d’actualité en français sur les cryptomonnaies.

tradingview-astast twitter-prgrmmer1