La nouvelle version de Firefox offre une protection par défaut contre les mineurs de cryptos

Mozilla Firefox

 

La version 69.0 du navigateur open source est sortie hier. Firefox bloque maintenant les mineurs de cryptos par défaut, une fonctionnalité qu’il fallait jusque là activer.

 

Firefox chasse les mineurs de cryptos

Comme l’explique le magazine PC Gamer, qui rapporte cette nouvelle, cela fait déjà plusieurs mois que les équipes de Firefox travaillaient sur le sujet. En mai dernier, le navigateur avait déjà communiqué sur les mineurs de cryptos frauduleux : “Les mineurs de cryptomonnaies non autorisés sont des scripts (des petits programmes) qui exécutent des opérations énergivores dans votre navigateur à votre insu. Ils détournent votre puissance informatique pour générer de l’argent. Ces actions sont vraiment répréhensibles

La discrétion de ces scripts fait qu’ils sont parfois difficiles à déceler. Parmi les signes, on peut voir une utilisation très importante du processeur (CPU), une facture d’électricité qui grimpe en flèche, ou bien un ralentissement général de l’ordinateur.

Pour lutter contre cela, Firefox s’est associé à l’entreprise Disconnect, qui offre des solutions de vie privée aux utilisateurs. Jusqu’à hier, il fallait activer manuellement l’option de blocage des mineurs de crypto-monnaies (dans les options Vie privée et sécurité du navigateur). Mais la dernière version de Firefox inclut automatiquement cette mesure de protection. Le navigateur a renforcé ses options de vie privée ces dernières années : il bloque maintenant automatiquement les cookies traceurs et la lecture automatique des vidéos.

 

Le “cryptojacking”, un type d’attaque en hausse ces derniers mois

Miner des tokens avec les ressources d’un ordinateur sans que son propriétaire s’en rende compte, cela a un nom : le cryptojacking. Ce type de hacking n’est pas réservé aux scripts sur navigateurs, il peut aussi prendre la forme de programmes malveillants nichés dans des logiciels a priori sains. Un rapport de McAfee sorti la semaine dernière indiquait que ce type d’attaques est en hausse de 29 % au premier trimestre 2019. La même semaine, on apprenait aussi que les “cybergendarmes” français avaient démantelé un énorme réseau de cryptojacking, qui avait infecté 850 000 machines sans que leurs propriétaires s’en rendent compte.

Heureusement, il existe des moyens de déceler si votre ordinateur a été victime de cryptojacking. Il faut bien sûr utiliser un antivirus à jour, et surveiller les pics d’utilisations de son ordinateur, tout en tenant à l’œil sa facture d’électricité. Et on ne le répétera jamais assez, ne pas installer de programme sans être sûr de sa provenance… Pour plus d’informations, lisez le guide Cryptoast sur le cryptojacking.

 

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar