Le ministre de la Défense indien a évoqué la nécessité de moderniser l’armée du pays grâce à la blockchain et l’intelligence artificielle, comme le rapporte la publication locale Times of India le 4 novembre.

 

L’armée utilisera-t-elle la blockchain en Inde ?

Rajnath Singh a évoqué le sujet lundi, lors d’une conférence visant à planifier un événement annuel qui rassemble les acteurs du secteur de la défense en Inde : la DefExpo 2020. Le ministre a expliqué aux plus de 80 représentants mondiaux présents qu’il était souhaitable d’introduire de nouveaux outils au sein de l’armée indienne.

Selon lui, cette évolution est nécessaire pour s’adapter aux nouveaux dangers liés au domaine de la guerre : « Comme nous le savons tous, la nature de la guerre se transforme. Dans cette ère de l’information, le défi n’est pas seulement de se préparer pour toutes les éventualités, mais aussi de repousser des menaces provenant de plusieurs sources, tout en ayant les capacités d’y répondre de manière proactive si besoin. »

Pour cela, l’Inde doit se doter des dernières technologies, comme l’explique le ministre : « Le rôle de l’intelligence artificielle, des données de masses (Big Data) et de la blockchain a déjà révolutionné le paradigme actuel de la guerre. L’industrie de la défense est en train de connaître un bouillonnement qui incite à copier et utiliser ces technologies, afin de garantir la sûreté et la sécurité d’infrastructures essentielles. » On ne sait pour l’instant pas quelle forme pourrait prendre l’intégration de ces nouvelles technologies au domaine de l’armement en Inde.

 

L’Inde et la blockchain : une relation compliquée

L’Inde fait partie des pays qui ont un rapport ambivalent aux crypto-actifs. Son gouvernement envisage l’interdiction pure et simple des cryptodevises non gouvernementales… Mais compte quand même faire progresser les technologies liées aux registres distribués et à la blockchain dans le pays. Pour l’instant écartelée entre ces deux tendances, l’Inde pourrait cependant être plus ou moins forcée de réguler les cryptodevises prochainement. Le directeur de la State Bank of India (SBI), qui est détenue par l’État, a par ailleurs confirmé récemment qu’une réglementation rapide serait souhaitable.

 

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas la première fois que la blockchain est évoquée pour améliorer le secteur de l’armement. Cet été, on apprenait ainsi que la Corée du Nord aurait monté des attaques cryptos afin de financer son programme d’armement. Et les fabricants d’armes russes ont également fait part de leur intérêt pour le sujet au cours des derniers mois.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments