Inde : L’interdiction des cryptos lui ferait perdre 12,9 milliards de dollars

 

Bitcoin Inde

 

Sidharth Sogani, CEO de Crebaco Global Inc, société de recherche sur les cryptomonnaies et la blockchain, estime que l’Inde perdra environ 12,9 milliards de dollars de marché si la cryptomonnaie est interdite dans le pays. Il a fait part de son raisonnement à AMBCrypto le 8 août.

 

Une perte non négligeable

Selon le rapport, la démarche de Crebaco comprenait une analyse des revenus que les entreprises auraient pu générer si la technologie avait été jugée légale, ainsi que ceux des entreprises directement liées au secteur qui ont déménagé à l’étranger en raison d’interdictions bancaires imposées par la Reserve Bank of India.

Sidharth Sogani a déclaré que 4,9 milliards des 13 milliards de dollars présumés peuvent être attribués aux whitepapers sur la cryptomonnaie et aux business plans similaires, 4,5 milliards de dollars sont attribués à divers emplois, notamment des avocats, des gestionnaires d’événement et des experts dans le domaine, 2,1 milliards de dollars des revenus auraient été le fruit de spécialistes en programmation et les 1,27 milliard restant seraient le produit du travail des créateurs de contenu.

En plus de priver le pays de travailleurs compétents et d’ambitieux projet pour le développement économique du territoire, l’Inde se prive des différentes taxes qu’elle pourrait prélever sur toutes ces entreprises d’un nouveau genre.

Toutefois, Sogani reste toujours optimiste quant à la possibilité que le gouvernement trouve un moyen de réglementer la cryptomonnaie, il a ajouté :

Ils devront la réglementer, car s’ils ne le font pas, cela soulèvera la question de savoir comment ils vont mettre en œuvre une interdiction sur une population de 1,3 milliard d’habitants. Ils ne semblent pas avoir la capacité de le faire.

 

Le gouvernement reste flou sur le sujet

Cela fait maintenant plusieurs mois voir plusieurs années que l’Inde est sceptique concernant les cryptomonnaies et la blockchain. Un bannissement total n’a encore jamais été annoncé officiellement, mais plusieurs mesures ont créé une atmosphère pesante pour les initiatives liées à ces technologies. Le pays a même perdu beaucoup de ses plus prometteuses startups du domaine.

Plusieurs exchanges, dont ZebPay, ont été obligés de s’expatrier afin de continuer à proposer leurs services, la pression réglementaire y étant bien trop forte.  Sogani a précisé que les échanges de cryptomonnaies indiens tels que ZebPay, UNocoin et plusieurs autres ont collectivement atteint le volume d’échange de 5,7 milliards de dollars l’année dernière.

 

L’Inde se prive elle-même d’un secteur aussi prometteur et en pleine expansion dans la grande majorité des autres pays. Avec une population aussi importante sur son territoire, l’utilisation de la technologie de la blockchain pour répondre à des besoins comme la gestion des documents administratifs, du paiement des taxes, etc.

 

Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar