La « famille Bitcoin », qui a tout misé sur la crypto-monnaie, part à nouveau en tournée sur les routes du monde. Elle souhaite éduquer le plus grand nombre au Bitcoin (BTC) et promouvoir une approche plus minimaliste des cryptodevises.

 

Qui est la famille Bitcoin ?

Au sein de la crypto-communauté, il y a plusieurs types d’investisseurs. Ceux qui souhaitent diversifier leur portefeuille, et les « Bitcoin maximalists », qui misent tout sur la crypto-monnaie numéro 1. Et puis il y a les extrêmes, comme la famille Taihuttu. Il y a quelques années, la famille, qui est composée de Didi et Romaine (les parents), ainsi que leurs trois enfants Joli, Juna et Jessa, a décidé de tout plaquer. Après avoir vendu tout ce qu’ils possédaient, y compris leur maison, ils ont tenté de vivre uniquement grâce aux cryptos. Ils ont ainsi voyagé dans le monde pendant deux ans et demi.

Ayant fait le tour des médias cryptos lors d’une première tournée, ils ont choisi de remettre le couvert cette année. Comme ils l’annoncent dans une vidéo YouTube, cette nouvelle tournée intitulée « Sharing is caring » durera cette fois trois ans. Elle permettra à la famille de toucher un nouveau public, d’éduquer les personnes rencontrées à ce que sont les crypto-monnaies et la blockchain, tout en rassemblant de l’argent pour certaines associations caritatives. La famille Taihuttu cachera également des BTC dans les villes visitées pour organiser des chasses au trésor géantes.

Pour pouvoir se déplacer, la Bitcoin Family a reçu une camionnette de la part de NDJ Investment Group, un de leurs sponsors. Elle répond au doux nom de « Bitmobile ». Elle devrait tout d’abord parcourir les routes d’Europe, avant de partir vers le Moyen-Orient, puis l’Inde. Au total, la Bitmobile devrait user ses roues sur 5 continents, 50 pays, 500 villes et plus de 100 000 miles, soit 160 000 kilomètres.

 

Au revoir lambo, bonjour minimalisme

L’initiative de la famille Taihuttu s’inscrit dans un courant de plus en plus présent dans la cryptosphère. Las des investisseurs glués à leur cours en temps réels, de nouvelles voix s’élèvent contre la culture des « lambo » et la course à l’argent. Elles promeuvent une vision plus utilitaire des crypto-monnaies, qui serait moins centrée autour du profit. Dans cette optique, les cryptodevises reprennent leur place de monnaie, plutôt que d’être considérées comme des actifs. La régulation et l’apaisement des marchés cryptos qui se profilent à l’horizon devraient en tout cas permettre à ce type d’utilisations de se démocratiser.

 

Source image : Twitter, @Diditaihuttu

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments