Tobiasz Niemiro, copropriétaire de l'ancienne plateforme polonaise d'échange de cryptomonnaies, à ce jour inaccessible, BitMarket, a été retrouvé mort, selon un rapport du 25 juillet de la radio locale Radio Olsztyn.

 

Une corrélation assez inquiétante

Une membre de l'enquête, Izabela Kołpakowska, a commenté l'avancée des recherches concernant les circonstances de la mort de Tobiasz Niemiro :

Aujourd'hui, après 14h, des policiers dans la forêt près du lac Żbik ont révélé le corps d'un homme blessé à la tête. Les opérations sont toujours sous la supervision du procureur. L'identité est dans un premier temps confirmée. Cependant, nous travaillons encore à déterminer les circonstances exactes dans lesquelles l'événement s'est produit.

La Gazeta Wyborcza, une chaîne d'information locale, a indiqué que le décès aurait pu être le résultat d'un suicide. Cependant, cela n'a pas été confirmé et n'est qu'une probabilité évoquée par une connaissance de Tobiasz Niemiro. La thèse de l'homicide n'est pas encore écartée et reste probable, nous en serons certainement plus à ce sujet dans les semaines à venir.

Selon l'un des amis proches de Niemiro, Adam Sochi, Tobiasz lui a envoyé une lettre la veille de sa mort, disant qu'il était entré dans le cercle d'hommes d'affaires mal intentionnés et qu'il lui enverrait des documents dans un avenir proche. Adam Sochi a déclaré aux médias locaux :

L'email était long. On aurait dit qu'il s'était retrouvé dans un environnement d'hommes d'affaires véreux. Il a donné des noms. Je ne divulguerai pas son contenu en raison de l'enquête. J'ai transmis le mail au bureau du procureur. Il a aussi écrit qu'il fournirait certains documents, mais qu'il n'en avait pas le temps.

 

Quelques semaines après la fermeture de la plateforme

Il y a quelques semaines, BitMarket, l'un des plus grands exchange de cryptomonnaies en Pologne, a annoncé sa fermeture sans réellement prévenir ses utilisateurs en amont en raison d'une baisse des liquidités, en raison de laquelle plus de 400 clients de la plateforme ont perdu l'accès à 2 300 bitcoins (BTC) soit plus de 20 millions de dollars lors de la soudaine fermeture.

Niemiro avait déclaré suite au triste événement :

J'ai tout perdu parce que quelqu'un a conduit à l'effondrement de l'exchange. Maintenant, je perds la face et la réputation pour laquelle j'ai travaillé toute ma vie. Je suis l'une des victimes.

 

Le fait que cela arrive juste quelques semaines après la fermeture de BitMarket laisse de nombreuses questions sans réponses. L'existence de liens entre les deux malheureux événements est indéniable. De plus, selon les dires de son ami Adam Sochi, Tobiasz avait récemment été mis en contact avec des hommes d'affaires ayant de mauvaises attentions selon ses dires. Nous ne pouvons pas encore spéculer sur ce point pour le moment, mais la proximité temporelle de la fermeture de la plateforme et le décès de son ancien PDG inquiète ...

 

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
De Rugy

On sait tout