Block.One, l’entité qui gère EOS, a publié un concours de smart contracts cette semaine. La personne qui parviendra à résoudre le puzzle sur la blockchain EOSIO décrochera la récompense.

 

Un smart-contract d'EOS pour décrocher 200 000 dollars

Publié cette semaine, le concours est destiné à « mettre au défi les développeurs, les professionnels et les amateurs afin de tester leurs compétences ». Il durera un an et s’achèvera en février 2021. À cette date, l’équipe d’ingénieurs de Block.One décidera qui remportera les 200 000 dollars. Voici l’énoncé du concours :

« Les participants doivent créer un smart contract d’EOSIO qui peut stocker et faire appel à des smart contracts EVM (Solidity), dans un environnement virtuel comparable à Ethereum »

 

Une liste des caractéristiques techniques requises a également été publiée par Block.One. Les examens des propositions seront effectués tous les trimestres environ. Ils permettront de tester le smart contract avec des transactions, ainsi que de déployer des tokens ERC-20 et ERC-721.

👉 Qu’est-ce qu’un smart-contract ? Réponse dans notre guide.

 

EOS améliore le fonctionnement des smart contracts

Nul doute que ce concours permettra à EOS d’attirer l’attention de nouveaux développeurs. La blockchain a vu son nombre d’utilisateurs baisser en fin d’année 2019, la faute notamment à un ralentissement lié au lancement de l’EIDOS. En novembre, 80 000 personnes utilisaient les smart contracts d’EOS, mais ce chiffre a baissé jusqu’à 15 000 utilisateurs depuis.

La blockchain a également publié une mise à jour d’ampleur au milieu du mois de janvier : EOS.io 2.0. Selon Block.One, elle a permis aux smart contracts de fonctionner 16 fois plus rapidement qu’avec l’ancienne version. EOS prend également maintenant en charge le « multithreading », qui permet d’exécuter plusieurs tâches de manière conjointe afin d’améliorer la scalabilité. En décembre 2019, la blockchain avait également revu son système d’allocation des ressources, afin d’éviter une nouvelle congestion d’ampleur sur le réseau.

 

Une blockchain en mal de réputation

EOS peine en tout cas à rassembler depuis quelques mois. La blockchain a fait le choix d’une forte centralisation, afin d’améliorer la scalabilité, mais cette dernière a été plusieurs fois mise en question. La grogne a grimpé du côté des producteurs de blocs, qui estiment que le pouvoir est concentré entre trop peu de mains. Et l’annonce du lancement de Voice sur une blockchain séparée n’a rien fait pour rassurer les investisseurs. Ce nouveau concours pourrait donc permettre à l’altcoin de soigner un peu sa réputation.

👉 Apprenez-en plus sur cette blockchain grâce à notre fiche info sur EOS

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments