Partager cet article :

Le fournisseur d’électricité EDF a annoncé le lancement d’un projet numérique spécialisé dans les projets blockchain. Il permettra entre autres de louer la puissance de calcul inutilisée par le réseau. Les services de cloud computing basés sur la blockchain sont en plein essor en 2020, la solution pourrait donc faire parler d’elle.

 

De nouveaux services numériques pour EDF

Comme le rappelle EDF, les data centers, de plus en plus nombreux au niveau mondial, représentent une part très importante de la demande en électricité. Ils pourraient ainsi atteindre 13% de l’électricité consommée au niveau global d’ici à 2030. C’est donc ce domaine qu’a décidé d’investir l’entreprise française, en créant sa nouvelle filiale Exaion.

Exaion proposera trois types de services aux entreprises. D’une part, la location de services de cloud computing et de supercalculateurs. Ce système de calcul haute performance a déjà été construit pour répondre aux besoins d’EDF, mais l’entreprise n’ayant pas toujours besoin de l’intégralité de ses capacités informatiques, elle compte les louer. Exaion proposera également l’hébergement de data centers en containers, « pour des besoins de forte puissance ».

Enfin, Exaion crée un service de « blockchain as a service », c’est-à-dire une plateforme blockchain qui permettra d’« accélérer le déploiement des projets de ses clients » et de prendre en charge des contrats intelligents (smart contracts). L’entreprise proposera également des services de conservation d’actifs numériques, avec des portefeuilles de crypto-actifs disponibles à la fin 2020.

👉 Plus d’infos dans notre guide : la blockchain as a service (BAAS), c’est quoi ?

 

Une place de marché basée sur le réseau Ethereum

Pour commercialiser ces nouveaux services, Exaion compte utiliser une place de marché basée sur une blockchain Ethereum. Avec des tarifs qui seront automatiquement ajustés en fonction de l’offre et de la demande. Fatih Balyeli, le cofondateur d’Exaion interrogé par le Journal du Net, explique :

« Cette chaîne de blocs permettra de tracer les transactions de bout en bout en identifiant à la fois le client et la capacité de calcul ou de stockage concernée chez nous. »

 

Le cloud computing décentralisé est en plein essor à l’heure actuelle et compte bien rivaliser avec les solutions très centralisées proposées par les services de Google ou Microsoft par exemple. Côté français, l’entreprise lyonnaise iExec permet ainsi aux utilisateurs de louer leur puissance de calcul non utilisée. L’arrivée d’un poids lourd comme EDF sur le marché pourrait donc bien faire des vagues.

👉 Retrouvez notre fiche sur le projet iExec et son token RLC

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdataSite de Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar