Des développeurs du Bitcoin proposent une solution pour réduire la bande passante utilisée pour les transactions

 

Fibre Optique

 

Un nouveau protocole de relais proposé pourrait réduire jusqu’à 75% la « bande passante de transaction » utilisée par les nœuds du Bitcoin.

Appelé Erlay, le protocole proposé modifie la façon dont les transactions sont relayées de sorte qu’elles utilisent beaucoup moins de bande passante, une ressource importante pour les nœuds constituant le réseau. Les auteurs incluent Gleb Naumenko, chercheur à l’Université de la Colombie-Britannique, ainsi que deux poids lourds du développement du Bitcoin : Greg Maxwell et Pieter Wuille.

La façon dont le Bitcoin fonctionne est que les nœuds à travers le monde s’unissent pour former le réseau. Sous le capot, une fois qu’une transaction est diffusée, elle se répercute sur ce vaste réseau.

 

Erlay modifie la façon dont l’annonce de ces transactions est effectuée. Comme Naumenko l’a décrit dans un post de développement du Bitcoin annonçant la nouvelle proposition :

« L’idée principale est qu’au lieu d’annoncer chaque transaction à chaque pair, les annonces ne sont envoyées directement que sur un petit nombre de connexions (seulement 8 sortantes). Un relais supplémentaire est obtenu en exécutant périodiquement un protocole de rapprochement des ensembles sur chaque connexion entre les ensembles d’annonces masquées dans les deux sens. »

 

Les résultats, selon Naumenko:

« Nous économisons la moitié de la bande passante consommée par un nœud, nous autorisons une connectivité croissante presque gratuitement et, partant, une meilleure résistance aux attaques par minutage. Si le nombre de connexions sortantes est passé à 32,Erlay économise environ 75% de sa bande passante globale par rapport au protocole actuel. »

 

Les chercheurs soutiennent que l’un des résultats importants de ce nouveau protocole est qu’en réduisant la bande passante requise par ce processus, les nœuds peuvent augmenter le nombre de connexions qu’ils entretiennent avec d’autres nœuds.

 

 

Solidification de la sécurité du Bitcoin

Actuellement, la sécurité de la blockchain Bitcoin dépend, dans une certaine mesure, des nœuds participants du réseau décentralisé. Erlay pouvant potentiellement augmenter le nombre de connexions entre les nœuds de la cryptomonnaie, les développeurs du protocole estiment qu’il va  « renforcer » la blockchain du Bitcoin contre les potentielles attaques à son égard.

 

Naumenko détaille :

« L’exemple le plus trivial est l’attaque Eclipse, lorsqu’un nœud cible est isolé de la chaîne la plus longue, car toutes ses connexions sont établies avec un attaquant. Dans ce cas, un attaquant, par exemple, peut faire croire à un nœud cible qu’il a payé ce nœud cible (afficher une chaîne plus courte avec cette transaction), sans pour autant soumettre les transactions à la chaîne la plus longue. »

 

En commentant sur comment et quand Erlay pourrait être ajouté à la base du code du Bitcoin, Naumenko a déclaré avoir discuté du nouveau protocole avec plusieurs autres développeurs Bitcoin. Il a révélé que les réactions qu’il avait reçues étaient « globalement positives ». Cependant, la plupart des contributeurs du Bitcoin pensent qu’il faut davantage d’expériences et de tests avant d’intégrer Erlay dans le code de base.

 

Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar