Dans une interview accordée à Quartz récemment, le directeur et cofondateur de Twitter Jack Dorsey exprime son soutien aux crypto-monnaies et au Bitcoin (BTC). Interrogé sur le Facebook Coin, il estime cependant qu’il s’avère trop centralisé.

 

Le cofondateur de Twitter est fan de crypto-monnaies

Ceux qui ont suivi les dernières sorties de Jack Dorsey savent son enthousiasme pour le Bitcoin. Il avait figuré parmi les premiers à soutenir le Lightning Network lors de sa sortie. Plus récemment, il avait déclaré : « Le monde n’aura qu’une seule monnaie, Internet n’aura qu’une seule monnaie. Et je suis convaincu que ce sera le Bitcoin. »

Dans son interview auprès de Quartz, Dorsey réitère son enthousiasme pour les crypto-monnaies. Il classe la blockchain et les cryptodevises comme deuxièmes dans sa liste des changements d’ampleur qui interviendront dans le monde de la finance. Il considère qu’Internet peut être vu comme un pays : « Si on considère qu’Internet est l’équivalent d’un État-nation, il aura alors une devise native. Aucun parti ou institution ne pourra la créer, et aucun parti ou institution ne pourra empêcher son développement. »

Idéaliste, Dorsey estime que l’avènement de cette nouvelle crypto globale pourra amener plus de cohérence pour les peuples mondiaux : « C’est une opportunité unique d’aligner chaque communauté, chaque pays tout autour du monde. Cela permet je pense plus de clarté et d’innovation, mais cela donne aussi des opportunités d’accès plus importantes pour un plus grand nombre de personnes. »

 

Le Facebook Coin : trop centralisé ?

Qu’en est-il alors de Facebook ? Le réseau social vient de publier son whitepaper pour son stablecoin Libra. Il pourrait s’appuyer sur ses 2.38 milliards d’utilisateurs actifs mensuellement pour vraiment investir le terrain des cryptodevises. Dorsey estime cependant que centraliser un altcoin dans une aussi grande entreprise n’est pas souhaitable : « L’Internet étant une entité non contrôlée par une entreprise ou un gouvernement, il existe pour le monde et le peuple du monde. […] J’espère que les entreprises privées pourront voir l’intérêt d’une monnaie non fiduciaire, accessible par tous et non restreinte à une société. »

 

« Bitcoin maximalist » convaincu, Jack Dorsey prône donc une grande décentralisation. Il rappelle ainsi que le Bitcoin a un avantage de taille sur les autres crypto-monnaies : il a dix ans d’expérience derrière lui. Et une communauté solide, qui année après année l'a fait perdurer de manière entièrement décentralisée. Concernant Facebook, on surveillera bien sûr avec intérêt le développement de Libra pour voir si Mark Zuckerberg a réussi son pari.

 

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments