Chili : le gouvernement en passe de proposer une loi encadrant la FinTech et les crypto-actifs

Achat de crypto-monnaies au Chili

Le ministre des Finances chilien Felipe Larraín a annoncé une proposition de loi pour réguler la FinTech et les crypto-actifs. Si la loi est acceptée par le Congrès, elle permettra de mieux réguler les sites d’échanges qui fleurissent dans le pays. Mais aussi selon le gouvernement de lutter contre certains risques associés aux crypto-actifs. Cette nouvelle va de pair avec l’adoption croissante des crypto-monnaies par les pays d’Amérique latine, qui voient en ces dernières une alternative à leurs économies fragilisées.

 

Une loi « flexible » pour suivre les évolutions rapides de la FinTech

Selon les informations locales de Ahora Noticias, Larraín souhaiterait proposer une loi flexible, qui puisse s’adapter à toutes les entreprises. Le secteur de la FinTech se développant à une vitesse très élevée, il est en effet important d’obtenir des régulations suffisamment souples pour accompagner ce domaine en mutation permanente.

L’enjeu sera donc de proposer un cadre de loi qui favorise le développement économique du pays, tout en protégeant les consommateurs des dérives qu’ont pu connaître certains réseaux. D’après le ministre : « La régulation de ces plateformes permettrait de mitiger certains risques, comme le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, tout en augmentant le cadre légal dans lequel elles opèrent. Nous voulons [nous] protéger de manière adéquate contre ce type d’activités. » C’est une interprétation certes datée des crypto-monnaies, qui ont prouvé depuis longtemps qu’elles dépassaient ces usages. Mais il s’agit d’un pas dans la bonne direction.

 

L’Amérique latine : un eldorado pour l’adoption massive ?

Cette avancée du gouvernement chilien intervient dans un contexte d’adoption globale des cryptodevises en Amérique latine. En 2018, des pays comme la Colombie, l’Argentine et le Pérou ont été les plus gros acheteurs de Bitcoin (BTC) au monde. Et ce n’est pas la seule monnaie qui se dissémine petit à petit à travers le continent. Le Dash (DASH) a effectué une percée remarquée dans ces territoires, avec l’élaboration de groupes de travail au Venezuela par exemple. De plus en plus de distributeurs de cryptos devraient par ailleurs fleurir dans les mois à venir et concurrencer ainsi les banques.

L’Amérique latine est donc en train de parvenir à faire entrer les cryptodevises dans les mœurs des particuliers. Les crises financières qui ont traversé les pays qui la composent ont permis de prouver que les crypto-monnaies étaient une vraie alternative fiable lorsque la monnaie fiduciaire d’un pays s’effondre. L’adoption massive a toujours été un eldorado pour les altcoins. On surveillera donc avec un grand intérêt ses prémices dans ces pays.

 

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar