Le directeur de la firme de conseils deVere Group a lancé un avertissement concernant le Brexit dans un entretien accordé au site d’informations Verdict le 9 juillet 2019. Il estime que la récession grave que pourrait connaître le Royaume-Uni à la sortie de l’Europe pourrait être mitigée par la régulation des crypto-monnaies.

 

Les crypto-monnaies pour accompagner le Brexit

Comme le rappelle Nigel Green, les perspectives financières sont très incertaines au Royaume-Uni, tant que le Brexit n’est pas effectif. Un Brexit "dur" pourrait avoir des répercussions importantes, en particulier dans les sphères financières : « Londres est le plus grand et le plus important des hubs financiers mondiaux – tout du moins pour l’instant. Mais sa domination est en train de se dissiper, face à une Grande Bretagne du Brexit qui piétine dans l’incertitude. »

Selon Green, c’est donc le moment idéal pour trouver de nouveaux appuis économiques, appuis qui pourraient bien venir du secteur de la blockchain. « Le marché grandissant des crypto-monnaies a déjà montré des avantages économiques tangibles pour d’autres économies. Après le Brexit, la Grande Bretagne occupera une place unique, qui lui permettra d’aller encore plus loin. En les adoptant, elle pourrait redémarrer le secteur des services financiers. »

 

Le « futur de l’argent » se développera-t-il au Royaume-Uni ?

Rêve utopiste ou réalisme ? Ce qui est certain, c’est que les protocoles et la bureaucratie de l’Union européenne peuvent effectivement freiner le développement des cryptos. Un Royaume-Uni débarrassé de ces règles pourrait alors dicter sa propre approche de ce nouveau domaine financier. Green estime que le plus efficace est d’imiter certains pays réputés accueillants en termes de crypto-actifs. « [Le Royaume-Uni] pourrait se positionner aux côtés d’autres juridictions "crypto-friendly", comme le Japon et la Suisse. »

Pour Green, les crypto-monnaies doivent donc être prises en compte par les pays modernes sous peine d’être laissées de côté. « Les cryptodevises sont digitales, globales et sans frontières – il s’agit incontestablement du futur de l’argent. Cela est prouvé par la masse grandissante d’investissements venant des commerces et des institutions qui est déversée dans ce secteur en pleine expansion. »

 

Pour l’instant, le Royaume-Uni n’est toujours pas parvenu à trouver un accord pour le Brexit dans lequel il est enlisé depuis de très nombreux mois. Le ministre chargé du Brexit a déclaré hier que le Royaume-Uni devrait être parti au 31 octobre. En attendant, les Britanniques doivent voter pour un nouveau Premier ministre. Le favori, Boris Johnson, serait prêt à accepter un Brexit sans accord. Si cela se concrétisait, cela pourrait être une opportunité nouvelle pour les crypto-monnaies.

 

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments