Une startup blockchain parvient à réduire de moitié le délai de propagation des blocs d’Ethereum

Ethereum blockchain

 

La startup blockchain BloXroute Labs est parvenue à propager des blocs d’Ethereum deux fois plus rapidement. Cette nouvelle pourrait être un début de solution pour la blockchain de l’Ethereum, qui continue de rencontrer des problèmes de scalabilité.

 

Accélérer la propagation des blocs d’Ethereum

Comme l’explique CoinDesk, qui rapporte la nouvelle, la solution élaborée par BloXroute s’appelle Blockchain Distribution Network (BDN). Elle a été testée entre le 11 et le 27 novembre dernier par la firme de conseils blockchain Akomba Labs, et les résultats sont très prometteurs. Le temps de propagation des blocs – c’est-à-dire le temps qui comprend la production d’un bloc et son partage sur la blockchain – est passé à 172 millisecondes. Cela correspond à une réduction de moitié du temps moyen, qui est habituellement aux alentours de 360 millisecondes.

De manière notable, la solution de BloXroute ne nécessite pas l’utilisation d’une couche (layer) supplémentaire, ce qui est habituellement le cas pour les solutions de scalabilité. BDN peut communiquer 4 bytes seulement sur une transaction de 500 bytes, comme l’explique le CEO de BloXroute, Uri Klarman : « Nous n’envoyons pas l’intégralité du bloc, parce que si les autres points d’entrée connaissent les transactions, il n’y a pas besoin d’envoyer les données en soi, simplement des indices qui révèlent quelles transactions sont présentes. »

À l’heure actuelle, BDN est utilisé par des pools de mining. Selon Klarman, la solution devrait être intégrée à un nombre de plus en plus important de pools. Cela pourrait selon lui permettre d’augmenter la capacité des blocs produits, et donc faire baisser les frais de transaction.

 

Ethereum tente de résoudre ses problèmes de scalabilité

Comme le souligne Klarman, le réseau Ethereum est particulièrement conscient que le développement de solutions de scalabilité est crucial pour sa survie : « Ethereum ressent le danger de cet engorgement, plus que les autres blockchains qui existent. Il est en train de perdre de la vitesse, ainsi que des parts de marché. Ils sentent bien que c’est un problème. La plupart des autres ne s’en rendent pas compte. »

La solution devrait également venir de l’Ethereum 2.0, qui fera passer la blockchain de l’ETH de la Preuve de Travail à la Preuve d’Enjeu. Mais en attendant, le réseau a tendance à perdre la confiance de certains développeurs qui se plaignent de cet engorgement. Le réseau a donc tout intérêt à accélérer le rythme pour ne pas perdre sa place privilégiée.

Pour plus d’informations sur le sujet, consultez notre article dédié : les défauts et limites d’Ethereum.

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar