Alexander Vinnik, qui gérait l’exchange BTC-e, a fait l’objet d’une extradition vers la France en début d’année 2020. Mais son pays d’origine, la Russie, lutte pour le ramener sur son territoire : elle a à nouveau demandé à la France de le rapatrier.

 

BTC-e et Alexander Vinnik : une saga qui concerne plusieurs pays

Pour rappel, les faits reprochés à BTC-e, et donc à Alexander Vinnik, sont particulièrement graves. Selon les États-Unis, l’homme aurait permis de blanchir 4 milliards de dollars sur son exchange, qui facilitait selon les forces de l’ordre des transactions illicites. Les fonds volés dans la tristement célèbre affaire Mt Gox auraient ainsi transité par ses services. En France, les accusations sont plus mesurées, mais tout aussi accablantes : Vinnik est accusé d’avoir escroqué plus de 100 personnes dans 6 villes différentes.

👉 Lisez également : BTC-e a été inculpé aux États-Unis

 

Grève de la faim et Covid-19

Depuis le début, la Russie a affiché un soutien absolu à son ressortissant. Le ministre de la justice grec avait décidé d’extrader Vinnik vers la France, puis les États-Unis, avant d’autoriser la Russie à le recevoir. La raison était simple : il estimait que si l’homme était autorisé à rentrer au pays, il ne sortirait jamais des frontières russes et ne pourrait pas répondre aux accusations qui se sont accumulées contre lui.

La Russie demande maintenant à la France de placer Vinnik en résidence surveillée sur son territoire… À cause de l’épidémie de Covid-19. C’est en tout cas ce que rapporte le journal pro-gouvernemental RT. Le 30 mars, l’ambassade de russie avait déjà demandé au ministère des Affaires étrangères de confirmer les mesures mises en place pour protéger la santé d’Alexander Vinnik. Sans réponse, elle demande maintenant à ce que l’homme puisse rejoindre un appartement sécurisé en Russie.

Vinnik serait particulièrement vulnérable au Covid-19, l’homme ayant une santé fragile. Au début de l’année 2019, il avait ainsi été forcé de cesser sa grève de la faim, qui avait duré 80 jours. Il avait alors été hospitalisé. Pour l’instant, la France n’a pas cependant pas répondu à la demande de l’ambassade russe.

👉 Retrouvez les dernières nouvelles des exchanges

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments