Dans une interview exclusive avec Nikkei Asian Review le 26 septembre, le fondateur et CEO de Facebook, Mark Zuckerberg a déclaré que son entreprise s'est engagée à résoudre tous les conflits et les problèmes soulevés autour de la Libra avant de passer à l'action.

 

Pas de lancement sans convaincre les régulateurs

La cryptomonnaie de Facebook a été la cible de nombreuses critiques de la part des gouvernements du monde entier depuis la parution de ses intentions et de son whitepaper il y a quelques mois. Jusqu'à présent, les audiences réglementaires n'ont pas permis de mettre fin aux réactions négatives, les gouvernements craignent en effet que la Libra ne déstabilise les systèmes monétaires fiat. Exprimant son désir de se soumettre aux réglementations des états, Mark Zuckerberg s'est exprimé :

Beaucoup de gens ont eu des questions et des préoccupations, et nous nous sommes engagés à faire en sorte de les résoudre toutes avant d'aller de l'avant. De toute évidence, nous souhaitons progresser à un moment donné et il ne faudra pas attendre de nombreuses années avant que cela se produise. Mais pour l'instant, je suis vraiment concentrée sur le fait qu'on le fasse bien.

De plus, Zuckerberg a souligné le fait que Facebook fait les choses différemment qu'il y a 5 ans :

Une partie de l'approche et de la façon dont nous avons changé, c'est que maintenant, lorsque nous faisons des choses qui vont être très délicates pour la société, nous voulons avoir une période où nous pouvons en parler, consulter les gens, obtenir leurs commentaires et régler les problèmes avant de les présenter. Et c'est une approche très différente de celle que nous aurions adoptée il y a cinq ans. Mais je pense que c'est la bonne façon pour nous de le faire à l'échelle où nous opérons.

 

Les autres acteurs de la cryptomonnaie réagissent

Certaines entreprises commencent de leur côté à mépriser les régulateurs et les autorités qui s'efforcent d'étouffer toute innovation que Facebook tente d'introduire sur le marché. Brian Armstrong, le CEO de Coinbase a tweeté à ce sujet :

 

[tweet 1176991591845654528 align='center']

Traduction : La Libra est l'un des nombreux projets de crypto importants qui se
profilent à l'horizon et qui ont le potentiel d'améliorer le monde.
Il reste encore à voir si cela fonctionne ou non, mais je trouve le retour de flamme un peu curieux et malavisé.

 

Avec cette affirmation au sujet de la Libra, Facebook va probablement se concentrer plus en profondeur sur son lancement et sur la manière de le faire correctement. La Libra Association a encore beaucoup de travail pour recevoir l'approbation de chaque autorité réglementaire afin de faire avancer le projet à l'échelle internationale. Facebook ne se contentera donc pas seulement d'une acceptation par quelques états, mais souhaite réellement obtenir un maximum d'autorisations à travers le monde et prendre le temps qu'il faudra pour y parvenir. Dans ce contexte, il est probable que le stablecoin du géant des médias sociaux ne voit pas le jour en 2020 et qu'il ne soit rendu public qu'au moment opportun désigné par Facebook.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Depuis 2017, je m'intéresse au Bitcoin, aux cryptomonnaies et à la technologie blockchain associée. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments