La « hodl » culture qui entoure le Bitcoin (BTC) et les crypto-monnaies semble toujours bien présente dans la communauté. 64 % des BTC seraient ainsi immobiles depuis 2018, malgré la hausse du prix de l’actif au cours de l’année 2019.

 

Hodl the line : la majorité des Bitcoins sont immobiles

La patience est une vertu que les détenteurs de Bitcoin semblent cultiver sans effort. C’est en tout cas ce qu’a relevé l’analyste Rhythm dans un fil Twitter remarqué :

Traduction : « 11 580 00 [0] Bitcoins n’ont pas bougé depuis un an. Même avec une augmentation du prix de 85 %, ces millions de BTC n’ont été ni vendus, ni échangés. »

Comme le montre le graphique, les adresses « dormantes », c’est-à-dire celles qui ne présentent pas de mouvement de BTC, sont en effet en hausse constante depuis 2010. La tendance s’est accélérée et a accompagné les hausses successives du prix de l’actif.

 

Selon Rhythm, cet état de fait montre la confiance des utilisateurs dans cette nouvelle technologie. Ils préféreraient investir de manière durable, plutôt que de vendre à chaque pic de prix. L’analyste indique ainsi que les personnes utilisant le réseau sont en quête de liberté plutôt que d’argent, ce qui explique les Bitcoins immobiles. Mais l'interprétation n'est pas forcément suivie dans les commentaires :

Traduction : « C’est simple. Vous avez un approvisionnement défini. Plus il y aura un nombre important de personnes qui ne bougent pas leurs Bitcoins, plus le “squeeze” sera important. Mon seul but est d’en accumuler. »

Ce chiffre important montre que le Bitcoin continue donc majoritairement d’être vu comme un actif d’investissement sur le long terme, plutôt qu’un moyen de transaction. Et l’envolée de son prix cette année, qui est passé de 3 700 dollars (USD) à 13 800 USD avant de retomber aux alentours de 7 500 USD, est sans doute le facteur le plus important. La « hodl culture » a donc de beaux jours devant elle.

 

Et les Bitcoins perdus ?

Si la plupart des Bitcoins immobiles sont détenus par des « hodlers » aguerris, il faut aussi noter la part importante de tokens qui sont tout simplement perdus. Une analyse récente de CoinMetrics faisait l’inventaire de ces Bitcoins récemment. 1.5 million d’entre eux seraient coincés dans les limbes, stockés dans des portefeuilles non accessibles pour une variété de raisons. La plupart de ces « zombie coins » ne seront jamais récupérés, et continueront donc d'alimenter cette masse de tokens immobiles, à mesure que de nouvelles pièces sont créées par les mineurs.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments