Tezos promeut une alternative au mining avec le baking

 

Tezos, la future plateforme de création de smart-contracts (contrats auto-exécutants) et d’applications, estime que le Baking deviendra une alternative au minage. Tezos travaille actuellement sur la BetaNet et est sur le point de lancer officiellement son prototype. Bien que le projet soit encore à un stade précoce, la société se dit prête à faire cuire des coins. Cuire des pièces de monnaies ? 🤨 Oui ! On vous explique tout dans la suite de l’article 🙃


Arthur Breitman, fondateur de Tezos, a publié un article dans lequel il décrit les différences entre le baking et le mining.

Pour le Bitcoin, les mineurs doivent effectuent des calculs informatiques complexes afin de permettre la création de nouveaux groupes de transactions certifiées (blocs) et de les ajouter au registre distribué (la blockchain). Pour Tezos, la création des blocs est réalisée au moyen du baking. Au lieu d’obtenir le droit de créer un bloc par calcul, les boulangers (bakers) obtiennent ce droit lorsque les tokens Tezos qu’ils possèdent (ou dont ils sont délégués) sont choisis au hasard pour créer le bloc. Le baker est alors informé qu’il vient de gagner le droit d’imposer des blocs. Ensuite, il doit déposer un dépôt de garantie, qui est conservé pendant plusieurs semaines. Si aucune violation n’a été constatée durant la période de baking, le baker peut récupérer sa caution. Un tel nantissement de garantie est représenté sous la forme d’une dette dans la documentation technique du projet. Dans d’autres systèmes similaires, cet engagement est une somme unique et clairement définie qui est introduite par le délégué. Dans le cas du projet Tezos, une telle promesse dépend entièrement du nombre de blocs que le délégué doit cuire.

 

 

Le baking pourrait donc être un moyen très intéressant d’extraire la crypto-monnaie du réseau. Bien que le minage ait ses avantages, cette alternative offre une résistance aux attaques DDoS, permet de mieux protéger les clés privées et peut prévenir les intrusions. Le minage est aujourd’hui tellement répandu, qu’il faudrait sûrement beaucoup de temps pour que les utilisateurs adoptent une nouvelle méthode telle que le baking, même si ce dernier semble être une solution à plusieurs problèmes et vulnérabilités auxquels le minage est exposé.

 

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à commenter et à vous inscrire à notre newsletter !



Auteur

Nicolas est passionné par l’univers de la blockchain et des crypto-actifs. Il possède un channel Telegram sur lequel il publie quotidiennement des articles d’actualité en français sur les cryptomonnaies.

tradingview-astast twitter-prgrmmer1

 



Poster un Commentaire

avatar