Russie : les banques s’attaquent à l’anonymat des cryptos

Russie : les banques s’attaquent à l’anonymat des cryptos

 

Un groupement de banques de Russie a fait part d’un nouveau projet visant à annuler l’anonymat dont bénéficient les détenteurs de cryptos. La mise en place d’un tel système pourrait permettre de faire connaître les fonds en cryptoactifs détenus par n’importe qui.

 

L’anonymat des cryptos : un problème pour les banques de Russie

L’année 2019 est celle où les grandes puissances ont commencé à s’attaquer à l’anonymat des cryptodevises. Loi après loi, régulation après régulation, les actifs virtuels peinent à s’accrocher à leur anonymat (ou pseudo-anonymat pour certains). En Russie, c’est maintenant au tour des banques d’essayer de limiter ces transactions cachées.

Comme le rapport le site RNS, traduit par CryptoNews, c’est l’Association des Banques de Russie qui est à l’origine de cette initiative. Le groupement rassemble les plus grandes banques du territoire. Il souhaite créer des programmes spéciaux, qui permettraient de déceler le nombre de cryptodevises que détient une personne.

L’accès à ce service ne serait pas limité aux forces de police ou au gouvernement. Il permettrait à chacun de vérifier les fonds en monnaie virtuelle de n’importe quelle personne, annulant effectivement toute forme d’anonymat pour les cryptodevises. L’intérêt, selon le vice-président de l’association, c’est la défense des consommateurs : « Par exemple [...] vous connaissez quelqu’un qui vous doit beaucoup d’argent, et possède des Bitcoins. Mais actuellement, vous ne pouvez rien faire […], il n’y a pas de méthode légale d’obtenir des informations sur ces Bitcoins. » Ce système permettrait de prouver que les débiteurs disposent en réalité de fonds.

 

Un projet irréalisable ?

On peut cependant douter des motivations des banques russes. Officiellement élaboré pour protéger les clients, ce projet pourrait être un moyen de contrôler les cryptodevises, qui menacent le secteur bancaire. Effacer tout anonymat enlèverait en effet une grande partie de l’intérêt des cryptodevises pour ceux qui souhaitent les utiliser.

Pour autant, ce projet semble difficilement réalisable. Le domaine des cryptodevises étant tentaculaire, il semble impossible pour un gouvernement de l’appréhender entièrement et de contrôler les actifs des citoyens. Des initiatives de régulations comme celles élaborées par le GAFI pourraient cependant rendre difficiles les achats anonymes de tokens.

La Russie est en tout cas ambivalente sur le sujet des crypto-monnaies. Les membres du gouvernement ont expliqué souhaiter tour à tour interdire les cryptos, ou bien les réguler fortement. En 2017, Vladimir Poutine avait même annoncé que le pays développerait son propre crypto-rouble d’état, afin de concurrencer le Bitcoin et les altcoins. Mais rien de plus n’a filtré depuis, et le gouvernement semble toujours hésitant quant à l’attitude à avoir par rapport à ce nouveau domaine financier.

 

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

ETF Ethereum spot : revirement de situation, une approbation probable de la SEC ?

ETF Ethereum spot : revirement de situation, une approbation probable de la SEC ?

+21 % pour l’ETH, +8 % pour le Bitcoin (BTC)… Les cryptomonnaies ont explosé cette nuit

+21 % pour l’ETH, +8 % pour le Bitcoin (BTC)… Les cryptomonnaies ont explosé cette nuit

Le Venezuela coupe l’électricité aux mineurs de Bitcoin (BTC) – Que s’est-il passé ?

Le Venezuela coupe l’électricité aux mineurs de Bitcoin (BTC) – Que s’est-il passé ?

Binance lance un appel à candidatures pour des projets centrés sur la communauté

Binance lance un appel à candidatures pour des projets centrés sur la communauté