Le nouveau Premier ministre russe, Mikhaïl Michoustine, connu pour être un adepte des cryptomonnaies, a invité le pays à donner la priorité au développement de l'économie numérique.

 

La blockchain toujours au centre de l'attention

Comme l'a rapporté le 16 janvier l'agence de presse nationale RIA Novosti, Mikhaïl Michoustine qui a accédé au poste de Premier ministre la semaine dernière a identifié certaines priorités clés pour son mandat. Il a en effet évoqué la nécessité de mettre en place des réformes institutionnelles en Russie, notamment en ce qui concerne la numérisation du pays.

La première chose que nous voulons faire est de nous engager sérieusement dans des réformes institutionnelles. Réformes de gestion, introduction des dernières technologies numériques... Sans aucun doute, l'État doit se transformer en une plateforme numérique conçue pour les individus.

Mikhaïl Michoustine a fait sa déclaration après que l'ancien premier ministre russe Dmitri Medvedev ait annoncé sa démission. Ce dernier était déjà engagé dans la cause des cryptomonnaies depuis plusieurs années. Il a à de nombreuses reprises invité et encouragé des entreprises locales à se servir de la technologie de la blockchain pour sécuriser et automatiser leurs systèmes.

Par exemple, en décembre dernier, le gestionnaire du réseau national d'énergie Rosetti a amorcé l'essai d'une solution basée sur la blockchain visant à automatiser et à rendre plus transparentes les transactions entre les producteurs, les fournisseurs et les consommateurs d'énergie.

👉 À lire sur le même sujet : Russie : l’industrie du pétrole pourrait se « tokéniser » si les régulations le permettent.

 

Une opportunité pour la Russie

Auparavant, Michoustine a été directeur du service fiscal fédéral de la Russie entre 2010 et 2020. Bien évidemment, il a eu l'occasion d'exprimer son opinion sur les cryptomonnaies à de nombreuses reprises.

Selon des propos tenus en 2017, personne ne faisait confiance à la monnaie imprimée sur papier quand elle a été mise en circulation et qu'elle a dû être adossée aux réserves d'or des banques centrales. Le parallèle peut alors être fait avec les cryptomonnaies qui ont toujours des difficultés à être adoptées par les masses.

Il a également précisé qu'il considérait les cryptomonnaies comme des instruments financiers à part entière et qu'elles devaient être taxées en tant que tel :

Je suis convaincu qu'il est nécessaire de taxer de telles opérations, dans la mesure où l'on évalue correctement les conséquences économiques de l'utilisation de la cryptomonnaie.

 

Même si le gouvernement semble enclin à réguler les cryptomonnaies et à établir un cadre légal autour de l'industrie de la blockchain, il devra redoubler d'efforts pour convaincre les institutions et entreprises locales. En effet, celles-ci sont toujours aussi distantes en ce qui concerne l'intégration de la blockchain dans leurs processus.

Avec ce nouveau Premier ministre encore plus intéressé par son prédécesseur par les innovations numériques, il est possible que la Russie se dote enfin, dans un futur proche, de son cadre réglementaire tant attendu.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments