L’entreprise Nike a déposé une demande auprès de l’Office des brevets et des marques pour la marque « cryptokicks » - qu’on pourrait traduire par « cryptopompes » en français. Le dossier, qui est accessible par le grand public, indiquerait que Nike souhaite lancer une cryptodevise et un système de récompenses pour l’utilisation de sa plateforme en ligne, ainsi qu’un portefeuille. La marque a connu un très beau premier trimestre 2019 sur ses ventes en ligne, elle souhaite donc probablement appuyer cette croissance grâce à la blockchain.

 

Hardware wallet et transactions en crypto-monnaies

Le contenu de la demande en ligne semble clair : la marque « cryptokicks » interviendrait dans le domaine des « services financiers, c’est-à-dire la mise à disposition d’une monnaie digitale ou d’une pièce digitale qui soit utilisée par les membres d’une communauté en ligne, via un réseau global d’ordinateurs ». Parmi les autres biens et services mentionnés, on trouve : « des applications wallets de crypto-monnaies, des hardware wallets de crypto-monnaies, […] un logiciel téléchargeable pour gérer des transactions en crypto-monnaies en utilisant la technologie de la blockchain ». Tout un programme, qui confirme l’ambition de la marque en termes de cryptodevises !

 

L’information a été signalée en premier lieu par Josh Gerben, le fondateur de la firme Gerben Law, qui se spécialise dans les marques déposées :

 

 

Nike souhaite promouvoir les achats en ligne

Cette nouvelle correspond aux derniers développements de Nike sur ses boutiques en ligne. La marque a récemment dépassé le milliard de dollars de bénéfices pour la vente de produits sur Internet, selon ses derniers comptes trimestriels de 2019. C’est une augmentation de 36 % par rapport au précédent trimestre, qui montre que les clients potentiels ne viennent pas toujours en magasin. Les « cryptokicks » pourraient donc aider à soutenir cette croissance en proposant des moyens de paiement alternatifs. Mais aussi être gagnés par un programme de fidélité lors d'achats récurrents.

Au-delà d’être un moyen de paiement, cette crypto-monnaie pourrait avoir un autre intérêt. Nike reste le roi des « collectibles », ces pièces uniques à collectionner que les fans s’arrachent à prix d’or. La blockchain pourrait d’une part permettre d’assurer l’authenticité de ces chaussures, pour éviter la contrefaçon. De l’autre, elle pourrait supporter des tokens non fongibles. Ces pièces virtuelles uniques ont prouvé qu’elles séduisaient les foules grâce au succès de Cryptokitties ou Gamedex. C’est donc potentiellement un tout nouveau marché à établir pour Nike, qui deviendrait une des premières entreprises d’habillement à miser sur la blockchain de cette manière. Just do it?

 

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments