Le New Jersey crée un groupe de travail sur la blockchain

 

New Jersey

 

Le gouverneur du New Jersey, Phil Murphy, a signé le 9 août le projet de loi S2297 « The Blockchain Initiative Task Force ». D’abord rédigé en mars 2018, le projet de loi a été adopté à l’unanimité par le Sénat du New Jersey.

 

6 mois pour évaluer l’intérêt de la blockchain

Le groupe de travail étudiera les risques et les avantages liés à la technologie de la blockchain, privées comme publiques, aux algorithmes de consensus, aux cas d’utilisation dans le monde et à leur potentielle utilisation au niveau de l’état et au niveau local. Le projet de loi précise que les dossiers médicaux, les registres fonciers, les opérations bancaires et les ventes aux enchères immobilières sont des applications possibles.

Le Blockchain Initiative Task Force sera composé de 14 membres nommés par des fonctionnaires occupant divers postes au gouvernement. Le groupe disposera de 180 jours après sa première réunion pour rendre compte de ses conclusions et inclura une analyse coûts-avantages de l’introduction de la technologie de la blockchain dans les organismes gouvernementaux, ainsi que les recommandations du groupe sur la mise en œuvre de ces solutions.

Chris Rein qui dirigera le groupe de travail, a ajouté :

Je suis enthousiaste à l’idée d’évaluer et d’aider à déterminer comment notre gouvernement d’État peut utiliser au mieux et optimiser la technologie de la blockchain.

 

Une utilisation axée sur la sécurité

Le sénateur James Beach, qui a appuyé ce projet de loi, a déclaré qu’il est convaincu que la blockchain a sa place dans l’administration locale en tant que dispositif de sécurité :

À une époque où l’information numérique a besoin d’être protégée, la blockchain est une innovation technologique qui nous protégera contre les pirates et ceux qui cherchent à voler nos informations. […] Je crois que, quelle que soit la décision du groupe de travail, il y a une place pour que la blockchain soit utilisée par les gouvernements locaux pour les protéger des dangers toujours croissants d’Internet.

Le gouvernement de l’état du New Jersey compte bien vérifier au préalable que la technologie lui sera bénéfique et sans risques avant son implémentation sur l’ensemble du territoire. Si le groupe de travail arrive à convaincre les institutions du New Jersey au terme de leur travail, d’autres états pourront potentiellement suivre l’exemple et eux aussi chercher à implémenter cette technologie au sein de ses infrastructures.

 

L’intérêt de l’État pour la blockchain s’est accru au cours des deux dernières années, en particulier en raison des menaces liées à la cybersécurité. Par exemple, le Colorado Department of Transportation a été touché par une demande de rançon en novembre 2018. Avec quelque 400 serveurs touchés et l’infrastructure paralysée, le gouverneur John Hickenlooper a qualifié la toute première urgence technique de cybersécurité pour le New Jersey.

 

Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar