Le coordinateur du plus gros groupe de créanciers de Mt.Gox a perdu tout espoir de recevoir des compensations

Le coordinateur du plus gros groupe de créanciers de Mt.Gox a perdu tout espoir de recevoir des compensations

 

 

Le coordinateur du groupe Mt.Gox Legal, la plus grande association de créanciers du principal échange de Bitcoins, Andy Pag, cessera ses activités, car, à son avis, le litige avec CoinLab retardera le processus de réhabilitation civile de plusieurs années.

Mt.Gox Legal a été créé à l’automne 2017 dans le but de permettre la transition de la procédure de faillite à la réhabilitation civile, ce qui permettrait aux créanciers de recevoir des paiements en bitcoins plutôt qu’en équivalents fiat au moment du lancement de la procédure.

D’après Pag, le groupe représente les intérêts de plus de 1000 créanciers qui réclament au total 150 000 BTC (15% de la dette totale de Mt.Gox). Tous ont mis en commun leurs ressources pour payer les meilleurs avocats au Japon.

«J’ai arrêté ma carrière pour près de 18 mois. C’est dommage, mais il s’avère que nous avons été battus par d’autres partis», a souligné Pag.

Il a ajouté qu’il ne pouvait plus passer du temps sur l’affaire Mt.Gox et a donc vendu ses droits de recevoir des compensations en Bitcoins à une société d’investissement non identifiée de New York à 600 dollars pour 1 BTC.

Notons que l’ex-président de la Bitcoin Foundation et le président de CoinLab, Peter Vessenes, exige de Mt.Gox environ 1,6 trillions de yens (16 milliards de dollars) de rupture du contrat de 2012, selon lequel sa société aurait été nommée “représentant américain de l’échange“.

En 2013, Coinlab a intenté une action en justice contre Mt. Gox, accusant l’échange de violer les termes de l’accord, et exigé 75 millions de dollars. Mt. Gox a déposé une demande reconventionnelle dans laquelle il était déclaré que Coinlab n’avait pas rempli ses obligations.

«Au moment de la faillite, Coinlab a annoncé une somme de 75 millions de dollars, ce qui, selon beaucoup, était amplement suffisant. Lorsque nous avons atteint la réhabilitation civile, tout le monde a indiqué le même montant, mais Coinlab a alors demandé 16 milliards de dollars», a expliqué Pag.

Ainsi, le problème consiste dans le fait que le liquidateur judiciaire de Mt. Gox, Nobuaki Kobayashi distribue les votes en fonction de la part de chacun des participants dans le processus, mais cela ne sera pas possible avant que l’exigence de Coinlab ne soit prise en compte.

«Comme la demande est en attente et continue à être contestée, le liquidateur judiciaire ne peut donc pas voter équitablement. On dirait que l’affaire est bloquée»

Le tribunal doit maintenant examiner l’opportunité des demandes de Coinlab, ce qui, dans tous les cas, peut prendre jusqu’à deux ans.

Rappelons qu’il y a quelque temps, le liquidateur judiciaire de Mt.Gox Nobuaki Kobayashi avait achevé l’examen des demandes des créanciers.

Nicolas

Nicolas fait partie de l’équipe des rédacteurs de Cryptoast. Il passe le plus clair de son temps à faire de la veille sur les nouvelles technologies et les cryptomonnaies et il se fera un plaisir de vous faire découvrir ses trouvailles dans des articles sympathiques !

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataEnvoyer un mail


Poster un Commentaire

avatar