Les responsables de grandes entreprises cryptos ont décidé de tenir un sommet en parallèle du G20, qui se déroulera le 28 et 29 juin à Osaka au Japon. Appelé « V20 », il inclura Coinbase, Kraken, Bitflyer et d’autres grands exchanges. Les plateformes essaieront de peser sur les nouvelles mesures prévues par le Groupe d’Action Financière (GAFI ou FATF), qui prévoit un contrôle draconien des échanges de cryptos.

 

Les grandes entreprises cryptos au G20

C’est la première fois que de grands exchanges et plateformes de crypto-monnaies se réunissent pour essayer de faire entendre leur voix auprès des dirigeants mondiaux. Le terme « V20 » a été choisi en référence aux « Virtual assets » (actifs virtuels) que proposent ces entreprises. Selon les informations de Financial News rapportées par CryptoNews, les membres du V20 ont envoyé des invitations aux participants au G20, dont les ministres des Finances de divers pays, ainsi que des représentants des banques centrales.

 

Contrer les recommandations du GAFI

Pour les grands noms de l’univers crypto, le but de ce sommet n’est pas uniquement de faire connaître ce nouveau domaine financier au plus grand nombre. Il s’agit surtout de peser sur le débat qui entoure les propositions de régulation élaborées par le Groupe d’Action Financière. Comme nous vous l’expliquions en début de mois, les pays du G20 se penchent sur les cryptos. Et les nouvelles mesures prévues pourraient freiner grandement le développement des exchanges.

Le GAFI souhaite en effet que toutes les entreprises qui travaillent avec des crypto-monnaies rassemblent des données sur leurs clients, dès que la transaction dépasse 1 000 dollars ou 1 000 euros. Il a également indiqué que des données devraient également être collectées sur la personne ou entreprise qui reçoit ces fonds. Cette masse d’information devra ensuite être envoyée au fournisseur de service de la personne recevant les fonds, pour chaque transaction.

 

Nouvelle ère régulatrice pour les cryptos

Sans surprise, ces mesures inquiètent l'ensemble de la crypto-communauté. C’est justement l’anonymat et la décentralisation qui font l’intérêt de la plupart des cryptodevises actuelles. Se conformer à ces règles serait donc un pas en arrière, sans compter que cela pourrait refroidir de potentiels investisseurs. La mise en place de ces régulations sera discutée prochainement en séance plénière par la GAFI, avec une conclusion livrée ce vendredi 21 juin. Pour l’instant, les pays du G20 semblent plutôt favorables à l’initiative. Reste à voir si elle sera réellement suivie, et si les membres du V20 pourront peser dans la balance.

 

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments