Le G20 s’oppose à une régulation des crypto-monnaies !

 

 

Le G20, qui se tient actuellement en Argentine, est un évènement qui était très attendu par toute la communauté crypto : Une discussion entre les différents dirigeants européens, défendant leurs points de vue respectifs sur les crypto-monnaies.

 

Le FSB, anti-régulation, a résisté aux pressions des différents dirigeants 

Le FSB, c’est le Financial Stability Board(Conseil de Stabilité Financière), à savoir un groupement de différentes autorités : banques centrales, ministères des finances, etc. Ce conseil est responsable de l’établissement de normes quant à la sécurité financière.

C’est ce même conseil qui a annoncé être contre les régulations des crypto-monnaies.

 

 

Le point de vue défendu ? Que les “crypto-actifs” ne posent aucun risque pour la stabilité des marchés financiers au niveau mondial, du moins pour le moment. Ainsi, Mark Carney, gouverneur de la Bank of England et président de la FSB, a annoncé sa prise de position dans une lettre adressée aux différents dirigeants et gouverneurs des banques centrales présents à Buenos-Aires en ce moment.

L’idée étant de -toujours selon ses dires- passer en revue les textes de loi existants, plutôt que de plancher sur de nouveaux.

 

La France, étonnement pro-régulation

Ce point de vue de Carney contraste en tout points avec celui de Bruno Lemaire, qui annoncé il y a quelques jours vouloir faire de la France la capitale des ICO. Une annonce étonnante quand on sait que la France s’est montrée très frileuse vis-à-vis des crypto-monnaies.

Et pourtant ! La France a bien l’ambition de mener la danse quant à la régulation des ICO, et en ça, c’est l’un des points de vue les plus favorables aux cryptos de ce G20.

 

Ne dites plus crypto-monnaies, mais crypto-actifs

Ou du moins, c’est ce que l’on nous a fait comprendre. Effectivement, les différents dirigeants se sont tous mis d’accord sur un point, on doit parler de “crypto-actifs” et non pas de “crypto-monnaies” ou “crypto-devises” en ce que celles-ci n’ont pas les attributs habituels d’une monnaie.

Une très bonne nouvelle donc, cela laissera beaucoup plus de liberté à l’écosystème. Le fait d’être considéré comme une monnaie, et subir une régulation trop sévère, aurait eu l’effet de ralentir le développement, les avancées technologiques de la Blockchain. Ouf !

 

J’espère que cet article vous a plu N’hésitez pas à réagir dans la rubrique commentaires et à vous abonner à la newsletter 🙂



Leon

Léon fait partie de l’équipe des rédacteurs de Cryptoast. Les cryptos et la blockchain il connaît bien, il est tombé dedans en 2013. Il aime avant tout partager sa passion pour ces nouvelles monnaies numériques au travers d’articles pointus et engagés.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdata