Glenn Fogel, le directeur de la plateforme de voyages Booking.com, a fait part de son intérêt pour les monnaies virtuelles dans une interview accordée au magazine Skift en début de semaine. Il explique comment la blockchain pourrait s’intégrer à nos nouveaux modes de voyage et créer une économie globale.

 

Des crypto-monnaies chez Booking.com ?

Peut-être pour bientôt ! Fogel estime en tout cas que ces nouveaux moyens de paiement peuvent aider les voyageurs à dépenser leur argent dans des pays où la carte bancaire n’est pas toujours utilisée. L’avenir se trouve sur nos mobiles selon lui : « J’envisage un futur où les paiements sont principalement validés par les téléphones (et cette technologie continuera de progresser), où les espèces deviendront rares. Vous pouvez déjà effectuer des paiements avec votre téléphone en utilisant vos empreintes digitales, ou bien scanner votre téléphone à la caisse – mais le processus est encore très fragmenté. »

Quant au Bitcoin (BTC), Fogel admet qu’il a réussi à prouver qu’il était une alternative viable : « Je vois aussi un potentiel pour une nouvelle forme de monnaie globale, qui soit protégée et sécurisée. Lorsque le Bitcoin est devenu connu, beaucoup ont mis en question sa légitimité, et bien qu’on ne sache toujours pas quel sera son futur, je crois que des monnaies basées sur la blockchain continueront à percer et pourraient être utilisées de manière plus large autour du globe, en particulier au-delà des États-Unis. »

 

Une monnaie globale portée par de grandes entreprises

Glenn Fogel semble cependant envisager que cette monnaie globale viendra de grandes multinationales. La société Booking.com a ainsi rejoint récemment la Libra Association, le consortium qui est censé aider au développement de la crypto-monnaie de Facebook. Le groupement rassemble d’autres grandes entreprises comme Uber, Visa et PayPal.

Fogel pointe cependant un frein à l’adoption globale d’une nouvelle monnaie virtuelle : la facilité d’utilisation. « Le processus est encore trop complexe. Pour progresser, la sécurité de l’information doit être priorisée. Les technologies et solutions de paiement les plus avancées peuvent être construites, mais si le public n’est pas convaincu que ses informations sont sécurisées et protégées, nous n’irons nulle part. »

Mais une fois ces étapes passées, le directeur de Booking.com semble apercevoir au loin un monde du voyage où on utilise les mêmes crypto-monnaies décentralisées, sans avoir à passer par des bureaux de change ou payer des frais additionnels avec sa carte bancaire. Reste à voir jusqu’où ira Libra !

 

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments