L’AMF note un nombre croissant de plaintes liées aux cryptos

Justice française et Bitcoin

 

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a publié sa cartographie annuelle des marchés et des risques. L’organisation de régulation note un intérêt pour les crypto-monnaies qui a décliné, alors que les plaintes qui leur sont associées ont augmenté.

 

Les Français moins intéressés par les cryptos

Le rapport indique que les ménages français se tournent de plus en plus vers des produits d’épargnes non conventionnels : « Les épargnants à la recherche de rendement continuent de se tourner vers les fonds immobiliers […] et vers les produits atypiques ou les crypto-actifs. » Selon le rapport, les habitants de l’Hexagone restent intéressés par le Forex, les options binaires, les diamants ou les crypto-monnaies. Mais les cryptos ont moins leur faveur qu’au cours de l’année 2018. Le nombre total de demandes faites au service Épargne Info Service (EIS) à leur sujet a légèrement baissé. On ne sait pas si cela est dû à la baisse des prix des crypto-actifs, à une meilleure information proposée ailleurs sur Internet, ou des facteurs différents.

Si on visualise la progression des requêtes communiquées à EIS au cours des dernières années, on peut cependant voir une chute plus étalée des requêtes liées au Forex et aux options binaires, au profit des diamants jusqu’à récemment, puis des crypto-actifs :

L’intérêt des Français pour les produits d’investissement a donc glissé au fil des années, il avantage maintenant le domaine des crypto-monnaies, bien qu’elles reculent légèrement en 2019.

 

Les plaintes liées aux cryptos grimpent selon l’AMF

Cela dit, toutes ces requêtes ne sont pas positives. L’AMF note que les services de l’EIS ont vu une augmentation marquée du nombre de plaintes liées aux cryptos, qui composeraient une bonne partie de ces chiffres. Après avoir décliné au cours de l’année 2018, elles sont en train de reprendre de plus belle.

L’AMF rappelle que tous les nouveaux produits d’investissement attirent des attaques de manière cyclique, et qu’il convient donc de s’en prémunir : « Les cycles sur les produits spéculatifs ou atypiques se succèdent donc, permettant à certains acteurs frauduleux de renouveler en permanence les escroqueries et d’affecter ainsi un nombre toujours plus important d’épargnants. »

Ce n’est une surprise pour personne, les fraudes et autres scams liés aux cryptos sont plus élevés lors des « bull markets », qui cristallisent l’attention d’un grand public autrement peu intéressé par la question. Il convient donc de faire attention à la sécurité de ses actifs, en particulier en ce moment où les cours des principaux altcoins grimpent.

 

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar