Le 30 janvier, LVC Corporation (LVC), une filiale de LINE Corporation et opérateur des activités de LINE liées à la cryptomonnaie et à la blockchain, a annoncé que sa cryptomonnaie, le LINK (LN), sera introduite au Japon dès avril 2020.

 

Le potentiel du LINK se relèvera-t-il enfin ?

Paradoxalement, alors que le LINK est originaire du Japon, il n'était pas encore disponible sur ce marché. En effet, depuis le lancement du LINK sur l'exchange Bitbox le 16 octobre 2018, celui-ci est disponible pour les utilisateurs du monde entier, à l'exception du Japon et des États-Unis.

Depuis de nombreux mois, LINE poursuivait ses efforts pour obtenir l'approbation officielle de la Japan Virtual Currency Exchange Association (JVCEA) pour pouvoir déployer sa cryptomonnaie sur le territoire japonais.

La JVCEA est une entité d'autorégulation pour l'industrie japonaise des cryptomonnaies. Elle est officiellement reconnue par l'Agence japonaise des services financiers (FSA) et a notamment le pouvoir d'adopter et de faire appliquer des réglementations et des normes pour les exchanges et les entreprises de l'industrie.

Avec l'approbation de cette entité, LINE peut enfin lancer le token LINK au sein du marché qui utilise le plus son panel de services.

 

Un utility token prometteur

Selon son site web officiel, le LINK pourra être utilisé par ses détenteurs au sein d'un large éventail de services tels que le gaming, le commerce, les pourboires aux créateurs de contenus et bien évidemment aux applications décentralisées (dApps).

Peu de détails sur l'arrivée du LINK au Japon ont toutefois été révélés, mais une autre déclaration plus fournie en informations devrait être faite à l'approche du lancement.

Le token LINK pourrait rapidement se faire une place de choix parmi les milliers de cryptomonnaies déjà existantes. En effet, LINE est une application de messagerie mobile multi-plateforme originaire du Japon et selon les derniers chiffres, son écosystème compterait 217 millions d'utilisateurs actifs par mois dans le monde. Le service est exploité par Line Corporation, une filiale japonaise du géant sud-coréen Naver Corporation.

À l'heure de l'écriture de cet article, le LINK s'échange à 8,75 dollars et est en hausse de 11% sur les dernières 24 heures. Même si les volumes échangés restent assez faibles et ne sont pas répertoriés sur les sites tiers tels que CoinGecko et Coinmarketcap, l'arrivée sur LINK sur le marché japonais pourrait théoriquement lui offrir un gain de visibilité non négligeable.

 

Bien que parallèlement, d'autres applications et géants des médias sociaux cherchent à lancer leurs cryptomonnaies, notamment Telegram avec le Gram et Facebook avec la Libra. LINE pourrait bel et bien devenir la première d'entre elles à déployer son propre écosystème à l'échelle globale.

Alors que les projets de monnaie numérique de ses concurrents font face à d'importantes pressions de la part des régulateurs, LINE ne semble plus se heurter aux mêmes problèmes. Toutefois, le LINK devra encore conquérir le marché américain pour s'assurer un déploiement mondial. Une tache qui ne risque pas d'être accomplie de sitôt.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments