Daimler, la multinationale allemande à l'origine de la marque Mercedes-Benz, s'est associée à la startup européenne Riddle & Code pour produire un hardware wallet pour les voitures, a annoncé la startup dans un communiqué publié le 22 juillet.

 

Une plaque d'immatriculation 2.0 ?

Le projet a été présenté récemment lors d'un événement à Stuttgart, le Startupautobahn. Il garantit avant tout que les véhicules ont chacun une identité particulière sur la blockchain. Il fonctionne également avec l'unité de commande télématique (TCU) de la voiture pour détecter les informations à l'intérieur et à l'extérieur de la voiture et transmettre ces données au réseau.

Comme le wallet synchronise un véhicule ayant une identité unique avec son environnement, les transactions peuvent être effectuées avec n'importe quelle technologie de communication numérique, y compris lors du passage de péages, le paiement des places de stationnement, ainsi que la maintenance du véhicule.

À un niveau plus élémentaire, les données du compteur kilométrique sont stockées sur la blockchain pour s'assurer que le kilométrage de la voiture n'a pas été manipulé juste avant sa revente.

Les possibilités pour les véhicules sont donc gigantesques et ce hardware wallet peut potentiellement apporter un confort non négligeable à son utilisateur. De nombreuses actions quotidiennes et répétitives d'un usager routier peuvent, pour la grande majorité, s'automatiser tout en gardant une sécurité optimale grâce à la technologie de la blockchain.Hardware Wallet

Voici à quoi ressemble le hardware wallet produit par Riddle & Code

 

Un renouveau pour l'industrie automobile

Lorsque le réseau sera mis en place correctement, l'entreprise prévoit de l'utiliser dans ses voitures de toutes sortes, y compris les véhicules de luxe, les camions, et plus encore. Ben Schwarz, responsable de la communication chez Riddle & Code, a commenté cette collaboration :

Notre objectif à court terme avec ce projet est de construire un système de gestion basé sur la blockchain qui peut rendre la location de voitures et la gestion de flotte plus efficace. Une fois que les véhicules deviennent des parties autonomes des transactions d'une blockchain, le marché est infini.

Tom Fürstner, le CEO de la startup, a lui aussi déclaré :

Les voitures autonomes doivent avoir un comportement cohérent pour qu'on puisse leur faire confiance. Ces voitures sont déjà des appareils informatiques en elles-mêmes. Une identité sécurisée garantit que les autorités compétentes ont approuvé le code exécuté à l'intérieur des véhicules et la fiabilité des données échangées. RIDDLE & CODE le sécurise avec son hardware wallet et utilise les registres pour transformer les automobiles en un marché d'avenir.

 

Mercedes-Benz a également travaillé au développement d'une plateforme basée sur la technologie de la blockchain. Son application finale est d'accroître la transparence et la durabilité au sein d'une chaîne d'approvisionnement complexe.

En outre, en janvier 2017, le constructeur automobile a annoncé qu'il avait acquis avec succès la société PayCash Europa, une startup spécialisée dans les paiements numériques, qui avait lancé de sérieuses rumeurs selon lesquelles le constructeur était en train de créer et de lancer sa propre solution de paiement décentralisée.

 

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Depuis 2017, je m'intéresse au Bitcoin, aux cryptomonnaies et à la technologie blockchain associée. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments