La Corée du Sud pourrait modifier sa position en ce qui concerne l'imposition des bénéfices engendrés par le trading des cryptomonnaies. En effet, selon un rapport du journal local The Korea Times publié le 20 janvier, le ministère de l'Économie et des Finances de Corée du Sud envisagerait d'imposer une taxe de 20% sur les gains en cryptomonnaies en les incluant dans la même catégorie que les gains de loterie.

 

Un retour en arrière

Alors que le gouvernement sud-coréen avait fait connaître au début du mois ses intentions de dynamiser son économie en encourageant l'industrie de la cryptomonnaie tout en déclarant que les gains ne seraient pas considérés comme un revenu imposable, de nombreux traders ont suspecté que cette vision réjouissante pour eux ne sera que temporaire.

Cette joie a évidemment été de courte durée, le gouvernement est rapidement revenu sur ses propos. Une fois qualifié comme un autre revenu, le département des impôts coréen sera autorisé à imposer immédiatement les gains provenant du trading de crypto-actifs. La révision de la loi en ce qui concerne les gains est encore à l'étude à l'Assemblée nationale, mais pourrait être adoptée très prochainement.

À ce sujet, un fonctionnaire anonyme a déclaré :

Le ministère des Finances n'a pas encore finalisé sa direction, mais il est certainement devenu plus probable que les revenus provenant du trading d'actifs virtuels soient considérés comme d'autres revenus, et non comme des gains provenant du transfert de capitaux comme les propriétés immobilières.

👉 Lisez notre article pour en savoir plus sur fiscalité des crypto-actifs dans les pays étrangers.

 

Les exchanges n'ont pas la vie facile

En décembre 2019, Bithumb, le plus important exchange de Corée du Sud, a été frappé par une lourde facture fiscale équivalente à 70 millions de dollars en ce qui concerne ses clients internationaux. L'exchange a alors qualifié la facture fiscale imposée par le Fisc sud-coréen de « sans fondements » et l'a contestée devant les tribunaux.

Malgré cette importante somme, Bithumb prévoit d'investir environ 8 millions de dollars dans la zone exempte de réglementation de la Corée du Sud pour le développement de la blockchain dans la ville de Busan.

👉 À lire sur le même sujet : la ville de Busan lance une monnaie locale basée sur la blockchain avec le soutien de KT.

 

Dans le cas où une imposition à hauteur de 20% des gains soit acceptée par le gouvernement, la Corée du Sud ne pourra plus vraiment être considérée comme un pays attractif pour les traders. Un tel pourcentage retenu est assez conséquent et n'est pas vraiment compétitif au niveau international.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments