Après seulement quelques mois d'existence, Bottle Pay, l'application de paiements en Bitcoin (BTC) a annoncé le 13 décembre qu'elle mettra un terme à ses opérations le mardi 31 décembre 2019.

 

Le début d'une longue série ?

La société qui a levé 2 millions de dollars en septembre dernier a révélé que la décision de cesser ses activités est liée à l'adoption imminente de nouvelles directives contre le blanchiment d'argent en Europe à partir du 10 janvier 2020. Dans son communiqué, Bottle Pay a tenu à expliquer les raisons de cette lourde décision :

La quantité et le type de renseignements personnels supplémentaires que nous serions tenus de recueillir auprès de nos utilisateurs modifieraient l'expérience utilisateur actuelle de façon si radicale et si négative que nous ne sommes pas disposés à imposer cela à notre communauté.

Publiée en juin 2018, la 5e Directive Anti-Blanchiment d'Argent de l'Union européenne (AMLD5) est une directive que les États membres devront transposer dans leur législation nationale au plus tard en janvier 2020. Cette mesure se distingue par le fait qu'elle représente la première tentative de l'UE de réglementer de manière formelle les activités des entreprises liées aux cryptomonnaies à l'échelle européenne.

Dans le cadre de l'AMLD5, les exchanges ainsi que les fournisseurs de wallets seront pour la première fois soumis aux règles de l'UE en matière de lutte contre le blanchiment d'argent. La loi exige l'enregistrement et le devoir de vérification préalable de la clientèle, ce qui oblige les opérateurs à divulguer l'identité de leurs utilisateurs et à signaler les activités suspectes.

 

Une application qui s'était rapidement fait connaître

Développée par la société britannique Block Matrix et lancée en juin dernier, Bottle Pay permettait à ses utilisateurs d'envoyer de petites quantités de bitcoins via Twitter, Reddit, Discord et Telegram avec son extension de navigateur pour Chrome, Firefox et Brave. Celle-ci utilisait le Lightning Network du Bitcoin pour assurer la rapidité d’exécution des transactions.

Aujourd'hui, Bottle Pay a cessé d'accepter de nouvelles inscriptions pour son application et prévoit également un délai de deux semaines pour que les utilisateurs puissent retirer leurs fonds. Les fonds qui resteront dans les wallets après la fermeture seront recueillis et remis à la Human Rights Foundation (HRF), une organisation à but non lucratif qui promeut et protège les droits de l'Homme dans le monde.

Dans le cas où vous étiez utilisateur de Bottle Pay, plusieurs étapes sont à suivre avant la fermeture de l'application. Bottle Pay demande à ses utilisateurs de supprimer tous les liens de la page de paiement qui vous avez pu créer sur vos réseaux sociaux ainsi que de désinstaller l'extension de votre navigateur. Enfin, vous devez retirer vos fonds de vos wallets. Pour ce faire, un tutoriel est disponible ici.

Bottle Pay assure qu'au moment de la fermeture, tous les wallets seront désactivés et aucune information personnelle concernant les utilisateurs et leurs réseaux sociaux liés ne seront conservés. En conclusion de son communiqué, l'équipe a ajouté :

Comme nous en sommes certains, il est clair que la fermeture de Bottle Pay est une décision très difficile à prendre pour nous en tant qu'équipe, mais la sauvegarde de notre intégrité et de celle de notre communauté est notre priorité et cela nous a menés vers cette décision. Nous allons maintenant prendre le temps de rassembler nos idées et de décider de la marche à suivre pour l'avenir.

 

Cette nouvelle réglementation de l'Union européenne pourrait être la cause de l'apparition prochaine d'autres annonces du même type pour d'autres services. Les exchanges et les fournisseurs de wallets qui ne se conformeront pas à l'AMLD5 n'auront pas d'autres choix que de fermer leurs portes. Avec cette mesure, même si elle permet d'éviter certaines fraudes, l'anonymat des détenteurs de cryptomonnaies sur le territoire européen est grandement menacé.

 

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments