Une cryptomonnaie vectrice de développement local

Si l’un est comptable et l’autre ingénieur, les deux amis partagent l'envie de développer une cryptomonnaie locale à Angers. Ils constatent ensemble que les aides de l'État n’atteignent pas toujours les bénéficiaires espérés.

« Les capitaux ne sont pas réinjectés en majorité dans les commerces en difficulté. En conséquence, [les mesures d’aides] ne font que repousser le problème initial, » peut-on lire sur leur site.

Créer une cryptomonnaie locale du nom d’Angecoin permettrait ainsi de dynamiser le territoire et d’aider les commerçants.

Les monnaies locales à Angers, une vieille histoire ?

Une monnaie locale complémentaire (MLC) est une monnaie pouvant être utilisée sur un territoire restreint et complémentaire à la devise ayant cours légal (ici l'euro).

Les MLC existent depuis le Moyen-Age sur le territoire français sans en porter le nom. Il y avait en effet des monnaies reconnues, qui suppléaient la monnaie royale.

Aux époques mérovingiennes et carolingiennes notamment, les évêques semblaient avoir le droit de faire frapper des monnaies à leur nom. On leur a attribué le nom de «monnaie épiscopale ».

Au même titre que l’euro dans la zone du même nom, elles avaient à cette époque cours légal. C'est-à-dire qu’elles devaient être acceptées «de force» sur l'évêché concerné.

On reconnait d'ailleurs l’existence à Angers d’un atelier de la monnaie sous Charlemagne. D’autres preuves démontrent aussi l’émission à Angers de triens (pièce valant un tiers de sou) et de deniers d’Angers.

Denier Angers

Deniers d'Angers - Source : Monnaie d'Antan

Une cryptomonnaie qui s'inspire d'une alternative locale

Angers dispose déjà d’une monnaie locale : la Muse. Elle existe sous forme de billets allant de 0,50 à 50 Muses selon le principe de 1 Muse = 1€.

Cependant, la MLC angevine est fondante. C’est-à-dire que sa valeur se déprécie à intervalle fixe. Chaque année, les propriétaires des billets dévalués à hauteur de 2% annuels, viennent ajouter des timbres payant sur les billets. Ce mécanisme permet de compenser la dévaluation, tout en gardant un billet de même valeur nominale. D'autres associations partenaires bénéficient des recettes ainsi générées.

Ce mécanisme permet de renforcer le maillage associatif du territoire et d’éviter la thésaurisation. Thésauriser, c’est immobiliser des richesses sans avoir la volonté de les dépenser ou de réaliser des investissements.

La Muse perdant de la valeur chaque année, les agents économiques préfèrent la faire circuler le plus rapidement possible sans la laisser dormir. Cela alimente donc l’économie locale.

La Muse. Source : MLCC

La Muse d'Angers - Source : MLCC

Ce fonctionnement est celui de la plupart des monnaies locales qui peinent à proposer des solutions plus faciles d'usage et dans l'air du temps. Elles se heurtent ainsi trop souvent à la numérisation grandissante de nos villes et ne parviennent pas réellement à s'imposer comme un complément séduisant à l'euro.

Même si des MLC existent au format numérique comme l’eusko au Pays basque, elles n’offrent pas un potentiel aussi sécurisé, décentralisé et démocratique qu’une solution basée sur la blockchain.

Comment fonctionnerait la cryptomonnaie d'Angers : l’Angecoin ?

L’Angecoin adopterait probablement les caractéristiques d’un stablecoin adossé à l’euro. Les citoyens et commerçants du Maine-et-Loire pourraient créer leur profil sur une application dédiée.

Un processus de Know Your Customer (KYC) serait mis en place à l’inscription pour certifier les profils comme appartenant à des citoyens du Maine-et-Loire. Les transactions seraient pseudonymisées comme sur le réseau Bitcoin. Cependant, le bénéfice d'un tel fonctionnement serait annihilé par la nécessité d'un KYC. Il faudrait donc se procurer les Angecoins par l'intermédiaire d'un don pour conserver toute la force du pseudonymat.

Les deux amis ne savent pas encore si l'Angecoin sera une cryptomonnaie native ou un token émis sur un réseau existant (comme Ethereum par exemple), mais l'idée est d'inclure les commerçants et les institutions dans le fonctionnement comme expliqué sur leur site CryptoMS.

Des systèmes de réduction et de cashback chez les commerçants partenaires inciteraient les citoyens à utiliser l'Angecoin.

Lancer une cryptomonnaie locale sur une blockchain apporterait plus de décentralisation. De plus, chaque décision relative à l’évolution de l’Angecoin pourrait être soumise à un vote depuis l’application, via un procédé de gouvernance. Les votes étant certifiés grâce à la blockchain, cela aurait pour effet de fédérer les citoyens autour du projet et d’en faire un puissant outil démocratique pour la ville.

Les limites des MLC et cryptomonnaies locales

Que l’outil monétaire soit sur une blockchain ou non, la dimension solidaire, locale et environnementale d’un tel mécanisme pourrait trouver ses limites dans la loi.

En effet, la création d’une MLC ou d’une cryptomonnaie locale implique certainement le dépôt des devises accumulées lors des transactions MLC/euro sur un fonds de réserve déposé en banque.

Celui-ci permet indirectement à la banque de financer des projets de quelque nature que ce soit.

Le choix de la banque d'accueil s'avère donc crucial pour affirmer les positions militantes ou non de l’Angecoin.

Où en est aujourd'hui le projet de cryptomonnaie locale d'Angers ?

Le projet de cryptomonnaie locale Angecoin en est encore au stade d’embryon. Les citoyens angevins peuvent sélectionner ce projet lors du premier tour du budget participatif 2021 lui donner une chance d’aboutir.

À défaut de pouvoir aider directement les commerçants angevins en investissant leurs terrasses, vous pouvez soutenir le projet de Steve et Marvin ici.

👉 Sur le même sujet – La ville de Lebrija en Espagne lance sa cryptomonnaie pour stimuler l’économie locale

A propos de l'auteur : Richard Noyer

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Dans la blockchain depuis 2020, je souhaite vouer mon avenir à cette technologie et aux promesses sociétales qui l'entourent. Cryptoast me permet aujourd'hui de conjuguer mes différentes passions que sont la blockchain, l'écriture et la vulgarisation.
Tous les articles de Richard Noyer.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
GV49100

Le 31 avril...? La source est elle fiable?