Allianz travaille sur une solution blockchain pour ses transferts

 

Allianz

 

Allianz Global Corporate & Specialty SE (AGCS), le géant allemand de l’assurance, travaillerait sur un écosystème blockchain avec l’utilisation de tokens pour faciliter les paiements transfrontaliers instantanés. Le 8 août, Forbes a annoncé qu’Allianz expérimente actuellement différentes solutions et qu’elle a déjà développé l’infrastructure de base de son projet.

 

Un token dédié aux transferts internationaux

En utilisant la puissance de blockchain, l’entreprise a de grands plans pour simplifier son activité mondiale de paiement d’assurance, en particulier pour ses clients professionnels tels que les entreprises. Le porte-parole d’Allianz a indiqué que son entreprise avait l’intention d’effectuer d’abord un essai pilote à petite échelle. Une fois qu’ils auront réussi, ils auront l’intention de l’étendre à l’échelle mondiale. Il a déclaré :

AGCS continue d’explorer la technologie de la blockchain afin de simplifier et d’accélérer les paiements d’assurance transfrontaliers pour ses entreprises clientes. Une équipe du projet est à un stade avancé de développement d’un système de paiement électronique basé sur des tokens pour permettre des transferts d’argent sans friction, transparents et instantanés pour une gamme de différents types de paiements.

Oliver Volk, expert blockchain au sein d’Allianz, a également confirmé et détaillé l’existence d’un tel projet :

Oui, nous pensons à une sorte de token Allianz où l’argent entrant sera converti en token. Mais c’est un très gros animal et nous ne savons pas quelles sont les contraintes réglementaires. L’émission d’un token Allianz serait encore plus bénéfique pour se débarrasser des contraintes de change et d’autres choses que nous devons optimiser, surtout si vous parlez de certaines devises que nous n’acceptons pas à notre siège et qui doivent être reconverties.

 

Un point de vue qui a rapidement changé

Précédemment, les dirigeants d’Allianz ont fait des déclarations tout à fait contradictoires à leur sujet. L’année dernière, en décembre 2018, durant la période de baisse massive du marché le CEO d’Allianz Global Investors, Andreas Utermann, a demandé aux régulateurs d’introduire une interdiction complète des actifs numériques.

D’un autre côté, Christian Weishuber, chef de la communication chez Allianz, a déclaré que sa société étudiait des options pour fournir une assurance pour les cryptomonnaies :

L’assurance pour le stockage de devises cryptographiques sera une grande opportunité. Les actifs numériques deviennent de plus en plus pertinents, importants et répandus.

 

Le groupe Allianz étant le premier groupe européen d’assurance, le nombre de transferts qui pourrait être traité par cette blockchain est gigantesque et cette initiative prouve une fois l’intérêt de l’utilisation d’une telle technologie par les entreprises d’une telle taille. Allianz étant présent partout dans le monde, cette solution créée au sein de même de l’entreprise pourra répondre à de nombreux problèmes qui surviennent lors de la conversion des devises.

 

Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar