La Token Taxonomy Initiative (TTI) a publié son premier outil de classification des tokens, comme l’explique un communiqué publié hier. Le Token Taxonomy Framework permettra aux entreprises intéressées de mieux développer leurs propres tokens.

 

Améliorer la classification des tokens

La TTI avait été annoncée dès avril 2019 par l’Enterprise Ethereum Alliance, un consortium d’entreprises rassemblé autour des technologies développées par l’altcoin. Face à une nébuleuse des altcoins extrêmement variée et souvent opaque, les entreprises avaient décidé d’apporter de la clarté au domaine. Plus précisément, il s’agissait de « définir un token dans des termes non techniques et pouvant s’appliquer à plusieurs industries, en utilisant des analogies courantes afin que chacun puisse les comprendre ». Ce gros travail de vulgarisation est censé amener de nouveaux utilisateurs dans l’industrie, et mieux faire comprendre comment fonctionnent les crypto-actifs.

 

Des outils de création de tokens pour les entreprises

Le Token Taxonomy Framework (TTF) V1.0, tel qu’il a été publié hier, permet également aux acteurs de l’industrie de publier de nouveaux tokens. Selon le communiqué, « les utilisateurs du TTF peuvent créer un nouveau type de token grâce à des composants réutilisables et applicables à des industries variées, y compris des définitions de tokens existantes. Cela permet de créer un cahier des charges qui inclut tous les ingrédients nécessaires à n’importe quelle implémentation en entreprise. »

L’initiative a rassemblé de grandes marques, parmi lesquelles JP Morgan, IBM, Microsoft, Intel et ConsenSys. Elle devrait permettre d’améliorer l’interopérabilité des blockchains, qui manque encore souvent à l’industrie, comme l’explique le président de la TTI Marley Gray. « Que ce soient des tickets, des documents logistiques, des actions, des titres de propriété, des points fidélité ou encore des produits et services blockchain qu’on n’a pas encore imaginés, les tokens devraient pouvoir circuler entre les plateformes. Si nous voulons vraiment tirer profit de ce que les plateformes collaboratives peuvent offrir, les transactions interplateformes doivent pouvoir communiquer entre elles. Cela commence par des normes, et ce nouveau système permet de débloquer le potentiel inexploité des tokens sur la blockchain. »

Du point de vue des entreprises, cela permet d’accéder à ces technologies sans avoir besoin de connaissances poussées, grâce à un modèle de type « build you own token ». « Une entreprise ou un consortium pourra sélectionner un token type sur lequel se baser. Il pourra ensuite choisir parmi une liste de caractéristiques et propriétés, pour les appliquer à son token, un peu comme lorsqu’on fait glisser des icônes sur un écran. [Cela permet] de créer un token de manière visuelle […] sans avoir à écrire de code. » Reste à voir si les entreprises se saisiront de ce nouvel outil.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments