Le comité économique et social européen (CESE) a publié un avis d’initiative qui synthétise son positionnement par rapport aux nouveaux actifs virtuels et à la blockchain. Il met notamment en garde contre le renforcement des inégalités que pourrait créer une « élite des crypto-monnaies ».

 

Selon le CESE, les crypto-monnaies sont une opportunité sociale…

Comme l’explique le média Eureporter, qui rapporte la nouvelle, le CESE considère que la propagation des technologies des registres distribués n’est pas uniquement une question de crypto-monnaies. Leurs usages multiples pourraient avoir des bénéfices sociaux, culturels, politiques et économiques.

Le rapporteur de l’initiative, Giuseppe Guerini, explique qu’il faut prendre la technologie dans son ensemble : « Nous pouvons établir des parallèles avec l’invention de la presse écrite. […] Le premier livre à avoir été publié était une Bible. Imaginez ce qu’il se serait passé si les personnes pensaient que la presse écrite ne pouvait être utilisée que pour créer d’autres Bibles. Cela aurait été inexact, car les technologies de presse ont révolutionné la vie en Europe. »

Le CESE donne quelques exemples de ce pouvoir disruptif appliqué à d’autres domaines que la finance. Les registres distribués peuvent en effet être utilisés pour les actions caritatives et levées de fonds, la gouvernance d’entités sociales, la certification et la propriété intellectuelle, parmi d’autres nombreux usages.

 

...À condition de les proposer au plus grand nombre

Mais là où ces technologies pourraient pêcher, selon la CESE, c’est au niveau de leur inclusion. L’aspect opaque et complexe de ce nouveau domaine a un défaut : elle concentre les pouvoirs et les influences entre les mains de très peu d’acteurs. Il faut donc essayer de décentraliser cela au niveau de l’Europe selon Guerini. « Nous ne voulons pas voir une séparation digitale qui créerait plus d’inégalité et d’injustice. Nous ne voulons pas voir une nouvelle élite émerger, des personnes qui seraient familières de ces nouvelles technologies et finiraient par exclure les autres de cette économie et de ce marché. »

La CESE invite donc la société civile à s’emparer de ces enjeux pour diffuser les technologies des registres distribués. « Le CESE encourage les institutions à promouvoir la participation des organisations de la société civile à l’Observatoire et au partenariat européen. [...] Il est clair qu’un développement réussi de cette technologie et des nouvelles infrastructures numériques ne se résume pas à une question d’informatique mais représente un véritable processus d’innovation sociale. » Prendre en compte les besoins du public de manière globale permettra alors de diffuser plus largement ces technologies.

 

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments