Kreators, la startup qui révolutionne le financement de la Creator economy grâce à l'IA et la blockchain

Selon une récente étude, l'économie des créateurs ne cesse de croître, et devrait passer de 250 milliards à 450 milliards de dollars d'ici 2027. Cependant, 3 % des créateurs de contenu sur YouTube collectent 90 % des revenus publicitaires à eux tout seuls, obligeant ainsi les autres à devoir améliorer la qualité de leurs productions. Face à ce constat, Kreators a mis au point le premier système de prêt basé sur la blockchain et l'intelligence artificielle (IA) pour les aider de façon novatrice.

Kreators, la startup qui révolutionne le financement de la Creator economy grâce à l'IA et la blockchain

Cet article vous est présenté en collaboration commerciale avec Kreators (en savoir plus)

La « Creator Economy », un système disparate et parfois injuste

Kreators est une jeune startup française visant à solutionner les différents soucis rencontrés par les créateurs de contenus sur Internet, et plus particulièrement en ce qui concerne le financement de ces derniers.

Ce secteur de marché observe une croissance sans pareil au fil des années, et donc, mécaniquement, tend à accroître les disparités entre les créateurs. Pour rester compétitifs, ils doivent effectivement investir dans du matériel souvent onéreux, que ce soit pour des équipements, l'aménagement de studios, voire pour se doter d'une équipe de production.

Cette situation conflictuelle et parfois injuste peut ainsi défavoriser certains créateurs de contenus ne pouvant bénéficier de solutions de financement de leurs banques, qui ont tendance à ne pas reconnaitre cette activité comme viable.

De surcroît, cette difficulté importante est à mettre en parallèle avec l'arrivée massive de vidéos générées grâce à l'intelligence artificielle (IA) qui a pour effet de réduire les coûts et les délais de production, ce qui accroît mécaniquement le volume de contenus disponible ainsi que le nombre de créateurs.

Ainsi, pour être en mesure de proposer du contenu qualitatif et réussir à atteindre les 3 % de créateurs se partageant 90 % des parts de marché, ils doivent investir financièrement alors que très peu de solutions concrètes n'existent réellement. Et pourtant, le marché de la « Creator Economy » devrait doubler d'ici 4 ans pour dépasser 480 milliards de dollars en 2027.

C'est pourquoi, face à ces différentes problématiques, Kreators ambitionne de révolutionner le financement de contenus grâce à l'intelligence artificielle et la blockchain.

? Vous êtes créateur de contenus sur YouTube ? Venez estimer votre nouveau budget pour développer votre activité en quelques secondes sur Kreators.fund

Comment Kreators solutionne le financement des créateurs de contenus YouTube ?

Façonné par 2 entrepreneurs (Antoni Palazzolo et Alexandre Barbier) ayant déjà une expérience concrète du Web3, Kreators a développé un protocole de prêt basé sur la blockchain afin de financer les créateurs en associant le capital-risque, la dette classique, les investisseurs accrédités, les consommateurs ainsi que les protocoles reconnus de l'écosystème DeFi à l'instar d'Aave.

Précédemment, les fondateurs de Kreators ont créé le protocole BarterYard.club, un outil de swap pour les tokens non fongibles (NFT) développé sur la blockchain Flow, et dont le développement a été encouragé par Dapper Labs. L'initiative est aujourd'hui proposée aux plus grandes ligues sportives telles que la NBA, la NFL ou encore l'UFC.

Ainsi, fort de cette expérience, Kreators a décidé de tirer parti du meilleur de la blockchain et de l'IA pour solutionner le financement des créateurs de contenus sur YouTube. Grâce à une simple connexion via un compte Google et un accès aux données des créateurs, un algorithme de machine learning analyse les revenus passés du créateur et les paramètres du marché de YouTube pour déterminer un score ainsi qu'une prédiction de croissance afin de proposer un prêt bancaire sans garantie.

Plutôt que de parier sur certains créateurs individuellement, Kreators a préféré opter pour le financement d'un échantillon représentatif et vise une croissance médiane stable à 2 chiffres. C'est là que l'intelligence artificielle intervient : le modèle de machine learning va compiler l'intégralité de l'historique de la base de données YouTube afin de proposer un modèle de scoring.

C'est ce scoring qui permettra au système d'évaluer le montant des prêts attribués. Par ailleurs, ce modèle va d'ailleurs tendre à se perfectionner grâce à l'autoapprentissage reposant sur les données propres à Kreators.

Afin d'encourager cette croissance et favoriser le développement futur des créateurs en question, la startup prévoit de réinjecter une partie des bénéfices réalisés dans une pool de liquidité permettant de renforcer leur capacité d'investissement autonome. Cela permettra également de réduire le risque de la future pool de liquidité publique de Kreators.

? Pour comprendre la philosophie de Kreators

La DeFi revisitée pour les créateurs talentueux

Pour la première fois, une solution permet d'associer les avantages de la finance décentralisée au financement des créateurs de contenus, ce qui permet aux communautés de soutenir des causes dont elles se sentent proches. En comparaison des pools de liquidités plus traditionnelles, le système proposé par Kreators permet de générer des rendements basés sur une activité économique réelle et palpable, incarnée par les créateurs de contenu et les startups de demain au vu de leur capacité de croissance.

Grâce à cette solution, les créateurs de contenu peuvent s'émanciper des méthodes de financements traditionnels pour se rapprocher d'investisseurs accrédités, de consommateurs ordinaires et de protocoles de liquidité blockchain. Une possibilité novatrice à plus de 2,5 milliards d'utilisateurs potentiels rien que pour YouTube.

Par ailleurs, la blockchain offre également une transparence et une traçabilité inégalées, assurant la confiance entre les créateurs et les prêteurs/investisseurs. Les contrats intelligents automatisent le processus de prêt (termes, taux, échéances, etc.), ce qui réduit les coûts et augmente l'efficacité pour soutenir la croissance rapide et la stabilité financière des créateurs de contenu.

En plein élan, Kreators prévoit également de lancer une carte de crédit à destination des créateurs de contenus avec différents avantages inhérents tels qu'un système de cashback et une communauté d'entraide avec d'autres créateurs. De plus, la startup envisage d'accompagner les créateurs de contenu tout au long de leur croissance, que ce soit pour la comptabilité, la gestion financière ou encore l'optimisation de contenus permise grâce à des conseils automatisés pour optimiser l'activité des créateurs YouTube via un agent conversationnel reposant sur l'IA.

Grâce à ces combinaisons de solutions actives et modernes, Kreators s'offre tous les outils pour s'attaquer aux défis financiers de ce secteur en plein développement. Une solution unique, permise grâce à l'association de la blockchain et de l'intelligence artificielle afin de soutenir la créativité humaine et la liberté d'expression sur Internet.

Déployée sur YouTube dans un premier temps, la solution de Kreators est prévue pour être implémentée sur les plateformes de premier plan que sont SoundCloud, Twitter, TikTok et Meta (Facebook).

? Restez au courant des dernières nouveautés de Kreators en les suivant sur Twitter

Source : Goldman Sachs

Cet article est publié dans le cadre d'une collaboration commerciale. Cryptoast a fait des recherches préalables sur les produits ou services présentés sur cette page mais ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Mt. Gox transfère 140 000 BTC, soit la totalité de ses Bitcoins – Que se passe-t-il ?

Mt. Gox transfère 140 000 BTC, soit la totalité de ses Bitcoins – Que se passe-t-il ?

Le Pepecoin (PEPE) a grimpé de 83 % sur les 7 derniers jours - Comment expliquer cette hausse du memecoin ?

Le Pepecoin (PEPE) a grimpé de 83 % sur les 7 derniers jours - Comment expliquer cette hausse du memecoin ?

Les ETF Ethereum spot pourraient-ils décevoir ?

Les ETF Ethereum spot pourraient-ils décevoir ?

Pectra : la prochaine grande mise à jour d’Ethereum (ETH) pourrait intervenir au 1er trimestre 2025

Pectra : la prochaine grande mise à jour d’Ethereum (ETH) pourrait intervenir au 1er trimestre 2025