Inde : 2 700 entreprises s’élèvent contre le projet d’interdiction des cryptomonnaies

 

Inde Bitcoin

 

La plus grande organisation commerciale de l’Inde, Nasscom, a déclaré selon un rapport de l’Economics Times, qu’elle était contre une interdiction générale des cryptomonnaies, qui a récemment été proposée par une commission gouvernementale dans le pays.

 

Une situation encore incertaine en Inde

Malgré l’absence actuelle d’interdiction formelle des cryptomonnaies en Inde, un certain nombre d’exchanges ont été fermés, car la Reserve Bank of India (RBI) a interdit aux institutions financières du pays d’offrir des services aux entreprises liées aux cryptomonnaies.

Nasscom estime que la récente proposition n’est clairement pas dans l’intérêt du développement économique du pays :

Nasscom estime que la récente proposition du comité interministériel du gouvernement d’interdire toutes les cryptomonnaies sauf celles qui sont soutenues par le gouvernement, n’est pas la mesure la plus constructive. Au lieu de cela, le gouvernement devrait travailler à l’élaboration d’un cadre fondé sur le contrôle du risque pour réglementer et surveiller les cryptomonnaies et les tokens.

 

Combattre les activités illégales

Cependant, Nasscom croit qu’il y a du travail à faire en termes de création d’un cadre réglementaire pour atténuer les activités illégales dans le secteur des cryptomonnaies :

Nous devrions travailler à la création d’un cadre réglementaire qui permettra de surveiller et de prévenir en permanence les activités illégales. La réglementation permettrait aux organismes d’application de la loi d’être mieux outillés pour comprendre ces nouvelles technologies, de recueillir des renseignements sur l’évolution de la criminalité et de prendre des mesures d’application.

Nasscom a été fondée en 1988 et compte plus de 2 700 entreprises membres dans le domaine de l’informatique, de la sous-traitance des processus métier et autres industries liées aux technologies. L’organisation se définit comme la « plus haute autorité » de l’industrie technologique indienne avec une valorisation de ses entreprises membres représentant 182 milliards de dollars. L’intérêt que ces entreprises pourraient tirer des cryptomonnaies et de la technologie de la blockchain n’est pas des moindres.

 

L’Inde semble encore aujourd’hui dans l’indécision quant aux mesures à prendre fasse à l’essor des cryptomonnaies depuis quelques années. Le gouvernement a l’air d’aller vers la voie de l’interdiction de celles-ci. Espérons néanmoins qu’ils ne laisseront pas passer cette opportunité pour le développement de leurs entreprises du secteur des technologies. Si le gouvernement souhaite qu’elles restent compétitives à l’international, ils ont tout intérêt à accepter les cryptomonnaies et leurs utilisations.

 

Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar