Frank McCourt, propriétaire de l’OM, investit 100M$ pour créer un Internet décentralisé

Frank McCourt, le propriétaire de l’OM, investit 100 millions de dollars dans le projet Liberty afin de créer un Internet décentralisé respectueux des données des internautes. Il a notamment prévu de créer un institut avec Sciences Po et l’Université Georgetown.

Frank McCourt, propriétaire de l’OM, investit 100M$ pour créer un Internet décentralisé

Qu’est-ce que le Project Liberty ?

Frank McCourt, actuel propriétaire de l’Olympique de Marseille (OM), tente de reconstruire les réseaux sociaux à travers une initiative baptisée  « Project Liberty ». Dans un environnement dominé par quelques géants comme Facebook, Frank McCourt s’inquiète du pouvoir disproportionné que ces entreprises exercent. Il  a déclaré à Bloomberg :

« Nous vivons sous surveillance constante, et ce qui se passe avec cette accumulation massive de richesse et de pouvoir dans les mains de quelques-uns, c’est incroyablement déstabilisant. Cela menace le capitalisme parce que le capitalisme a besoin d’une certaine forme d’équité pour survivre. »

Le projet Liberty s’appuie sur la technologie blockchain pour construire  un « protocole de réseau social décentralisé » ou DSNP. De la même manière que la blockchain stocke des informations, le DSNP le ferait aussi pour les connexions sociales. Dans un tel environnement décentralisé, aucune entreprise n’aurait un accès exclusif aux données d’un utilisateur.

Autrement dit, si les entreprises puisaient dans une source de donnée commune, la théorie voudrait qu’elles soient obligées de se concurrencer et donc offrir de meilleurs services.

👉 À lire sur le même sujet : Uber Eats et l'OM créent des NFTs célébrant les moments marquants de leur saison

Pas vraiment une idée originale

Jack Dorsey, PDG de Twitter et Square, a fait pression pour un projet similaire baptisé Blue Sky avec un raisonnement assez similaire à celui de Frank McCourt. Il a expliqué que les individus devraient pouvoir contrôler leur propre contenu, y compris leurs connexions sociales. Toutefois, il n'a jamais mentionné la blockchain comme moyen contrairement au Project Liberty.

Autre exemple, la société Block.one a lancé un réseau social basé sur la blockchain appelé Voice. Block.one est la société à l’origine d'EOS, qui a réalisé la plus grosse Initial Coin Offering (ICO) de tous les temps avec 4 milliards de dollars. La plateforme Voice est différente du projet Liberty dans le sens où elle a été initialement lancée comme une plateforme de médias sociaux.

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Binance Earn : comment générer des gains passifs avec vos cryptomonnaies ?

Binance Earn : comment générer des gains passifs avec vos cryptomonnaies ?

Quelles sont les meilleures cryptomonnaies à acheter pour moins de 1 euro ?

Quelles sont les meilleures cryptomonnaies à acheter pour moins de 1 euro ?

EUROe : le tout premier stablecoin créé, assuré et régulé à échelle européenne débarque de Finlande

EUROe : le tout premier stablecoin créé, assuré et régulé à échelle européenne débarque de Finlande

Le TOP 5 des cryptomonnaies du metaverse

Le TOP 5 des cryptomonnaies du metaverse